Share Print

Dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA : intérêt non démontré chez les hommes présentant des facteurs de risque

Press file - Posted on Apr 04 2012
April 4, 2012

La Haute Autorité de Santé publie, à la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS), un rapport d’orientation sur les facteurs de risque de cancer de la prostate et la pertinence du dépistage de ce cancer par dosage de l’antigène spécifique prostatique (PSA) auprès de populations d’hommes sans symptôme considérées comme « à haut risque » de survenue de ce cancer. Après avoir recherché la littérature sur le sujet et examiné les rapports et recommandations des sociétés savantes et organismes d’évaluation en santé au niveau national et international, la HAS a conclu qu’il n’y a pas de preuve suffisante pour justifier la mise en place d’un tel dépistage dans ces sous-populations. La HAS insiste également sur la nécessité de fournir une information complète aux hommes envisageant la réalisation d’un dépistage, notamment sur ses conséquences éventuelles.


Les guides ALD ont pour objectif d’expliquer au médecin traitant la prise en charge optimale et le parcours de soins des malades admis en ALD. Ils visent, pour chacun des cancers, à conforter la fonction de proximité du médecin traitant à chaque étape de la maladie : diagnostic, phase thérapeutique initiale et particulièrement lors de la période de suivi de la maladie. Ils contribuent ainsi à faciliter la coordination des différents professionnels, notamment entre l’hôpital et les équipes de proximité, afin d’assurer un suivi de qualité à la personne atteinte d’un cancer.

Chaque année, environ 250 000 entrées en ALD, soit environ un quart des entrées dans ce dispositif de prise en charge des frais, se font dans le cadre de l’ALD n° 30 «Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique ». Avec une estimation à 71 000 nouveaux cas en 2011, le cancer de la prostate est le premier en termes d’incidence chez l’homme. Le cancer colorectal, le 3ème plus fréquent, représente plus de 40 000 cas incidents et le mélanome cutané près de 10 000.

Les guides médecin font partie d’un ensemble de 3 documents complémentaires et cohérents réalisés pour chaque maladie avec les actes et prestations de l’ALD support du protocole de soins pour l’admission en ALD et un guide patient.

Les guides ALD répondent aux missions respectives et partagées par les deux institutions : l’INCa définit le contenu scientifique du guide ALD selon la méthodologie définie par la HAS.

Deux autres guides seront révisés en 2012 : lymphomes non hodgkiniens et cancer du poumon. Les actes et prestations pour l’ALD sont quant à eux actualisés annuellement par la HAS.

Contact Us

Service de presse HAS
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Phone : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter

See also