Share Print

Réévaluation des contraceptifs oraux de troisième génération (annexe commune) - juin 2012

Web page - Posted on Oct 23 2012

Suite à la publication de travaux confirmant et quantifiant le surrisque d’événements thromboemboliques veineux, lié à l’utilisation des contraceptifs oraux estroprogestatifs de 3ème génération par rapport aux 1ère et 2ème générations, la Direction Générale de la Santé a saisi la Commission de la Transparence le 27 décembre 2011 au sujet de « l’évaluation des contraceptifs oraux de 3ème génération, s’agissant en particulier de l’appréciation du SMR de ces traitements, de leur place dans la stratégie thérapeutique et de leur périmètre de prise en charge. »

Les contraceptifs oraux concernés par cette réévaluation, dits de troisième génération, sont les spécialités composées d’une des trois associations de principes actifs suivantes:
- désogestrel / éthinylestradiol,
- gestodène / éthinylestradiol,
- norgestimate /éthinylestradiol,
L’éthinyl estradiol étant aux doses de 15, 20, 30, 35 ou 40 microgrammes selon les spécialités.

Cette évaluation concerne 53 spécialités de contraceptifs de 3è génération (46 en réévaluation et 7 en inscription), ce qui correspond à toutes les spécialités, évaluées depuis 2002 par la Commission de la transparence et ayant demandé leur inscription pour le remboursement  .
A noter que le statut des spécialités concernées par cette réévaluation au regard du remboursement est hétérogène, certaines étant remboursables et d’autres non.
Parmi les 50 spécialités de contraceptifs de 3ème génération actuellement commercialisées (ayant ou non demandé leur inscription pour le remboursement), seules 23 sont actuellement remboursables.

Contact Us

Évaluation des médicaments

See also