Citer cette publication Share Impression

Évaluation des postiches pour homme et femme

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 09 avr. 2015

Des nouvelles conditions de prise en charge des prothèses capillaires ont été définies par la HAS dans le cadre de la révision des catégories homogènes de produits. Ce travail fait également suite au 3ème plan Cancer  couvrant la période 2014-2019, qui vise notamment à réduire les conséquences économiques du cancer en revalorisant le tarif de remboursement des prothèses capillaires. A l’issue de l’évaluation, la CNEDiMTS a émis des recommandations qui ont été transmises au CEPS en vue de l’élaboration de la nomenclature et de la tarification définitives. 

Les situations cliniques relevant de l’utilisation des prothèses capillaires sont nombreuses. Ces produits font l’objet d’une prescription médicale en cas d’alopécie.

La méthodologie générale d’évaluation a été adaptée pour prendre en compte le contexte spécifique des produits concernés. Compte tenu de données inexistantes ou non exploitables rendant la réalisation d’une revue de la littérature sur cette thématique impossible, la CNEDiMTS s’est essentiellement appuyée sur l’avis des professionnels de santé.

Les recommandations principales de la CNEDiMTS portent sur les points suivants :

  • le maintien de l’inscription des prothèses capillaires sous description générique.
  • une indication commune pour l’ensemble des descriptions génériques proposées : « alopécie temporaire ou définitive, partielle ou totale, de l’adulte et de l’enfant, consécutive à une pathologie ou à sa prise en charge ».
  • des spécifications techniques minimales permettant de définir un type de prothèses capillaires de bonne qualité totalement prise en charge par l’Assurance Maladie pour répondre au plan Cancer ;
  • la prescription d’une prothèse capillaire par un médecin généraliste ou spécialiste avec une période minimale de 6 mois avant la possibilité d’un renouvellement ;
  • un encadrement des modalités de distribution des prothèses capillaires avec :
      • un essayage obligatoire pour la 1ère prescription dans le but d’assurer un accompagnement optimal du patient et un conseil technique adapté sur le choix de la prothèse capillaire,
      • un ajustement de la prothèse capillaire réalisé par le distributeur en fonction du tour de tête du patient, en particulier chez l’enfant  pour les revendeurs proposant des modèles pédiatriques,
      • la limitation de prise en charge aux revendeurs mettant à disposition du patient une information claire et complète sur les critères techniques des prothèses capillaires,
      • l’obligation d’inclure dans le conditionnement des prothèses capillaires un document d’information précisant leurs caractéristiques techniques et la provenance des matériaux utilisés ;
  • la prise en charge des accessoires de type foulard, turban, mèche de cheveu etc. (un accessoire en complément d’une prothèse capillaire ou 3 accessoires en cas de refus de prise en charge d’une prothèse capillaire par le patient).

Par ailleurs, la CNEDiMTS recommande la distribution par le prescripteur d’une fiche d’information à destination du patient pour aider ce dernier dans son choix de prothèse capillaire.

Nous contacter

Contact évaluation des dispositifs