Share Impression

Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) médicamenteuse à la 8ème et à la 9ème semaine d’aménorrhée (SA) hors milieu hospitalier

Réponses rapides dans le cadre du COVID-19 - Mis en ligne le 10 avr. 2020

logo has 204x82     mceclip1 - 2020-04-10 12h14m57s 

L’essentiel

  • Réponse rapide n°1 : Dans tous les cas où cela est possible, les femmes doivent pouvoir choisir la méthode d’IVG, médicamenteuse ou chirurgicale, et recevoir une information détaillée.
  • Réponse rapide n°2 : La méthode médicamenteuse repose sur l'association de l'antiprogestérone mifépristone et d’une prostaglandine le misoprostol (hors AMM).
  • Réponse rapide n°3 : Les séquences de traitement recommandées sont :
    • une prise de 200 mg de mifépristone par voie orale suivie, 24 à 48 h plus tard, de 800 μg de misoprostol par voie orale, sub-linguale ou jugale ;

      OU

    • une prise de 600 mg de mifépristone par voie orale suivie 24 à 48 h plus tard, de 800 μg de misoprostol par voie orale, sub-linguale ou jugale.
  • Réponse rapide n°4 : L’administration par voie vaginale de comprimés de misoprostol destinés à la voie orale est à proscrire.
  • Réponse rapide n°5 : Les patientes sont informées de la survenue de douleurs importantes dont la prise en charge est anticipée, et de la préconisation de ne pas rester seule à domicile.
  • Réponse rapide n°6 : En cas de COVID 19, l’ibuprofène, antalgique de référence dans l’IVG médicamenteuse, est remplacé par le paracétamol associé à l’opium ou à la codéine.

Contexte

Dans une lettre du 7 avril 2020 le Ministre des Solidarités et de la Santé a saisi la HAS en vue d’élaborer rapidement des recommandations pour la réalisation de l’IVG médicamenteuse hors établissements de santé à la 8ème et 9ème SA et d’analyser la prise en charge de la douleur lors de la réalisation des IVG médicamenteuses, dans ce contexte pouvant modifier les pratiques de la prescription des anti-inflammatoires.

Ces réponses rapides, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.

Retrouvez toutes les fiches réponses rapides dans le dossier COVID-19.

Nous contacter

Service des bonnes pratiques professionnelles

Voir aussi