English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression

E-santé

Le terme « e-santé » recouvre un vaste domaine d’applications des technologies de l’information et de la télécommunication au service de la santé. Les missions de la HAS dans ce domaine concernent les logiciels des professionnels de santé (avec les logiciels d’aide à la prescription, les dossiers médicaux électroniques…), la télémédecine (avec la téléconsultation, la téléexpertise…), la santé mobile (avec les applications de santé sur téléphone portable) ou bien encore l’information des usagers.

 

Logiciels métiers des professionnels de santé

Les logiciels métier sont des supports incontournables pour améliorer la qualité des soins.  Ils permettent notamment de disposer des données cliniques et d’accéder aux éléments de bonnes pratiques en cours de consultation.

Dans ce cadre, la HAS à pour mission d'établir des procédures de certification des logiciels d'aide à la prescription (LAP) et à la dispensation (LAD). Elle entreprend également des travaux pour structurer les données médicales et favoriser leur intégration dans les logiciels métiers : les DataSets de bonnes pratiques.

En savoir +

 

Télémédecine

La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance fondée sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Elle permet d’améliorer l’accessibilité à l’offre de soins (notamment dans les territoires fragiles) et la qualité de vie des patients en permettant une prise en charge et un suivi sur leur lieu de vie.

La HAS met à disposition des pouvoirs publics, des professionnels de santé et des patients des nouveaux outils pour accompagner le déploiement de la télémédecine en France. L’institution est également chargée d’évaluer les expérimentations de télémédecine prévues à l’article 36 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 en vue de leur généralisation.

En savoir +

 

Santé mobile

La santé mobile (ou mobile health) recouvre un univers large et divers de produits matériels (objets connectés) ou d'applications logiciels en rapport avec la santé ou le « bien-être ».

Elle s’adresse aux citoyens (usagers de système de santé ou simples consommateurs) ainsi qu’aux professionnels de santé qui peuvent être amenés à promouvoir l’usage de tels produits dans un processus de prise en charge.

La santé mobile offre de nouvelles possibilités pour améliorer la surveillance des maladies chroniques et permettre au patient d’être plus acteur de sa prise en charge. Elle pourrait également contribuer au développement de la dimension préventive de notre système de santé.

La HAS est chargée d’élaborer le référentiel de bonnes pratiques destiné aux industriels et aux évaluateurs (structures d'évaluation, associations de consommateurs ou sociétés savantes) pour évaluer la qualité de ces produits.

En savoir +

 

Mis en ligne le 07 Nov 2016