English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression

Épreuves Classantes Nationales (ECN)

Le deuxième cycle des études médicales a pour objectif l'acquisition des compétences présentées au I de la présente annexe. Les modalités d'enseignement doivent favoriser le développement de l'auto-apprentissage contrôlé et de l'interdisciplinarité. La progression très rapide des connaissances impose des choix et conduit à rejeter toute idée d'exhaustivité dans le programme de ces trois années.

Le tronc commun comprend 13 unités d'enseignements (UE) dont 11 unités d'enseignement transdisciplinaires regroupant 362 items, une unité d'enseignement de formation générale à la recherche et une unité d'enseignement « Stages et gardes ».

Dans un souci de clarté les objectifs mixtes concernant l'adulte et l'enfant sont signalés.

Les définitions suivantes ont été établies concernant les verbes diagnostiquer, identifier et planifier, argumenter et décrire, afin de simplifier la rédaction des objectifs pédagogiques et les acquisitions des savoirs et compétences correspondants par l'étudiant. D'autres verbes peuvent être utilisés comme « lister », « définir », « préciser », « différencier »... et impliquent un apprentissage précis.

 

1. Diagnostiquer

a. Analyser et hiérarchiser les données cliniques ; formuler les problèmes posés par le patient.

b. Argumenter les principales hypothèses diagnostiques en fonction de l'incidence et de la prévalence des maladies dans le contexte de soins concerné.

c. Justifier la démarche diagnostique et la stratégie d'investigation en expliquant la contribution attendue des examens complémentaires sélectionnés en tenant compte des problématiques d'économie de santé, en les expliquant au patient et en discutant l'interprétation de leurs résultats.

d. Expliquer les principaux mécanismes physiopathologiques qui rendent compte des signes cliniques et paracliniques.

e. Discuter les principaux diagnostics étiologiques et différentiels en tenant compte des données épidémiologiques essentielles et des cofacteurs de morbidité.

 

2. Identifier les situations d'urgence pré-hospitalières et hospitalières, planifier leur prise en charge

a. Identifier les signes de gravité imposant des décisions thérapeutiques immédiates.

b. Décrire les mesures à mettre en œuvre : gestes et manœuvres éventuels, mesures de surveillance immédiate, orientation du patient, médicaments (posologie non exigée sauf quand cela est indiqué pour les médicaments des situations de grande urgence).

 

3. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient

a. Expliquer l'histoire naturelle, les complications et les facteurs de pronostic.

b. Justifier le choix d'une stratégie thérapeutique en fonction des objectifs poursuivis, des modes d'action des thérapeutiques, de leurs bénéfices démontrés, de leur efficience et de leurs risques éventuels, des données médico-économiques ; expliciter au patient les alternatives possibles et délibérer avec lui afin d'opter pour une attitude thérapeutique conforme à sa volonté et à ses valeurs.

c. Décrire les modalités de la surveillance de la maladie et du traitement (y compris les aspects ayant trait à la démarche éducative) et préciser les informations essentielles à donner au patient y compris en termes de retentissement fonctionnel, socioprofessionnel et psychologique.

d. Connaître avec précision dans les situations fréquentes les moyens et stratégies thérapeutiques. Les posologies ne sont pas exigées sauf pour les médicaments des situations de grande urgence, cela est signalé au niveau de l'item.

 

4. Décrire les principes de la prise en charge au long cours

a. Expliquer le cas échéant, les modalités de prévention primaire, secondaire et tertiaire, individuelle et collective.

b. Expliquer le pronostic à long terme et décrire les principes de la prise en charge au long cours dans des situations de maladies chroniques et/ou létales, le cas échéant handicapantes, d'une invalidité et d'altérations fonctionnelles durables y compris les aspects ayant trait à la démarche éducative, à la réinsertion du patient, à la confrontation aux limites et à la mort.

c. Connaître l'organisation des parcours de soins des patients atteints de maladies chroniques ou handicapantes, les rôles des différents professionnels sanitaires et les ressources médico-sociales, les moyens disponibles pour intégrer la personne handicapée dans son lieu de vie ambulatoire et améliorer sa participation à la vie sociale.

Enfin, pour ce qui concerne le vaste champ de l'imagerie, l'étudiant, pendant sa formation approfondie en sciences médicales, doit acquérir des connaissances de radio anatomie, doit connaître les principales stratégies de prescription en imagerie et enfin doit connaître la séméiologie en imagerie des principales urgences et pathologies qu'un médecin de premier recours pourra rencontrer.

 

 

UEItemsThèmes

n°1

1 à 20

Apprentissage de l'exercice médical et de la coopération interprofessionnelle

n°2

21 à 52

De la conception à la naissance - Pathologie de la femme - Hérédité - L'enfant - l'adolescent

n°3

54 à 78

Maturation - Vulnérabilité - Santé mentale - Conduites addictives

n°4

79 à 114

Perception - système nerveux - revêtement cutané

n°5

115 à 141

Handicap - Vieillissement - Dépendance - Douleur - Soins palliatifs - Accompagnement

n°6

142 à 180

Maladies transmissibles - Risques sanitaires - Santé au travail

 n°7

181 à 217

Inflammation - Immunopathologie - Poumon - Sang (181-217)

 n°8

218 à 286

Circulation - Métabolismes (218-286)

 n°9

287 à 317

Cancérologie - Onco-hématologie (287-317)

n°10

318 à 326

Le bon usage du médicament et des thérapeutiques non médicamenteuses (318-326)

n°11

327 à 362

Urgences et défaillances viscérales aiguës (327-362)

n°12

-

Formation générale à la recherche

n°13

-

Stages et gardes

 

 

 

Documents

Mis en ligne le 15 Feb 2016