Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression
18 mars 2016 | Brève presse

Nausées et vomissements : ne pas donner de dompéridone (Motilium, Peridys, Oroperidys) aux enfants

A quoi servent les médicaments à base de dompéridone, avec quels risques ?

Les médicaments à base de dompéridone (MOTILIUM, PERIDYS, OROPERIDYS et leurs génériques) sont des médicaments indiqués pour soulager les nausées et les vomissements qui peuvent survenir lors de gastroentérite, colite infectieuse, infection virale….

D’usage fréquent, ils sont responsables d’effets indésirables graves tels que des problèmes cardiaques (arythmies ventriculaires graves, morts subites cardiaques), ainsi que des effets indésirables neurologiques rares. En 2005, la HAS avait déjà restreint son remboursement aux seuls nausées et vomissements.

Quel intérêt de la dompéridone pour traiter des nausées ou des vomissements ?

  • Chez l’enfant, en l’absence d’études cliniques attestant de l’efficacité des médicaments à base de dompéridone et compte tenu du risque d’effets indésirables graves, la HAS recommande de ne plus les utiliser et de les dérembourser.
  • Chez l’adulte, son utilisation ne doit être envisagée que pour des nausées et vomissements aigus ayant des symptômes pouvant entrainer à court terme des complications graves ou très gênantes.  Si la prescription d’un antiémétique apparait indispensable, le médecin doit alors adopter la posologie la plus faible possible (<30mg/j), avec une durée de traitement la plus courte possible (moins d’une semaine) pour les seuls adultes ne présentant pas de contre-indications (comorbidités, interactions médicamenteuses). Mais on ne dispose pas d’étude qui montre son efficacité à 30 mg/j avec un bon niveau de preuve. Leur intérêt thérapeutique est faible chez l’adulte
  • Chez les sujets âgés (> 60 ans), la femme enceinte et la femme allaitante, ces médicaments doivent être évités. Ils ne doivent plus être utilisés en cas de troubles digestifs fonctionnels, pour le traitement du reflux gastro-oesophagien ou encore en cas de nausées et vomissements induits par lesanticancéreux.

Quelles alternatives ?

D’autres médicaments existent pour soulager ces symptômes :

- à base de métopimazine comme le VOGALENE et ses génériques, 

- à base de métoclopramide comme le PRIMPERAN et ses génériques.

Mis en ligne le 21 mars 2016