icone-retour-accueil  > En Établissements  >  Indicateurs en santé – Résultats 2016 intégrés dans le compte qualité

Indicateurs en santé – Résultats 2016 intégrés dans le compte qualité

31.03.2017

Dans le cadre de la procédure de certification V 2014, l’intégration des indicateurs nationaux de qualité et de sécurité des soins (IQSS) vise à renforcer l’effet levier de la certification sur la démarche « qualité et gestion des risques des établissements de santé » fondée sur la mesure. En effet l’analyse des résultats des IQSS permet aux établissements de définir leurs opportunités d’amélioration ainsi que d’évaluer la pertinence des actions engagées.
Afin de faciliter l’utilisation des IQSS par les professionnels de santé, les résultats des IQSS sont automatiquement intégrés dans le compte qualité (CQ). En 2017, le CQ s’est enrichi de nouveaux résultats mais également de nouveaux indicateurs. Les tables de correspondance des indicateurs ont aussi évolué pour être plus interactives. Explications du groupe certification et indicateurs (Cerind)*.

 

Le compte qualité est un dispositif mis en place par la HAS pour les établissements de santé dans le cadre de la procédure de certification V 2014.
Il a vocation à rendre des comptes sur la qualité et la sécurité des soins.
Il s’agit donc pour la gouvernance de l’établissement, en impliquant les professionnels et en associant les usagers, de :

  • Démontrer ce qui est bien fait (au travers notamment du résultat d’indicateurs) ;

  • S’engager sur un programme d’actions priorisé aux regards de ses véritables risques.

Les indicateurs de qualité et de sécurité des soins, coordonnés par la HAS y sont automatiquement intégrés afin d’aider les établissements dans leur évaluation de la qualité des soins. Début 2017, le compte qualité a intégré les nouveaux résultats. 

 

A quoi servent les indicateurs de qualité et de sécurité des soins ? 

Les indicateurs de qualité et de sécurité de soins (IQSS) sont des outils d’évaluation pour l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients dans les établissements de santé. Ils sont développés et validés avec les professionnels de santé et les usagers. Certains résultats sont diffusés publiquement sur Scope santé. Ils sont aussi utilisés dans la procédure de certification des établissements de santé.

 

Qu’est-ce que le compte qualité ?

Le compte qualité est une méthode d’évaluation mise en place par la HAS dans le cadre de la procédure de certification V 2014. Elle est fondée sur une identification et une analyse des risques pour chaque thématique définie par la HAS, en fonction des principaux résultats d’évaluation : décisions de certification, indicateurs, audits, etc.
Cette méthode permet à l’établissement de santé de mettre en évidence ses propres dispositifs de maîtrise de risques et ses opportunités d’amélioration en termes de qualité et de sécurité des soins.

 

Quels sont les liens entre indicateurs et compte qualité ?

Les IQSS sont mobilisés dans l’analyse de la thématique à laquelle ils sont associés.
L’analyse de leurs résultats permet d’identifier un risque, de justifier des dispositifs de maîtrise de risque en place, d’évaluer la pertinence des plans d’actions engagées au regard d’un risque identifié.
Leurs résultats sont intégrés automatiquement par la HAS dans le compte qualité chaque année, suivant les liens décrits dans les tables de correspondance, qui viennent tout juste d'être actualisées et refondues.


Article rédigé par Cerind (certification et indicateurs) avec la collaboration de Citizen press.


* Membres du groupe Cerind : Marie-Laure Barbotin, Sébastien Bine, Frédérique Blarel, Isabelle Dorléans, Anna Goar, Sandrine Morin,  Florence Pouvesle, Axel Renoux, Caroline Véronet.

  

4 grands thèmes ont été à nouveau évalués par des indicateurs en 2016

Thème : dossier du patient

  • Indicateur « Tenue du dossier patient » dans les 4 secteurs : médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), soins de suite et réadaptation (SSR), psychiatrie (PSY) et hospitalisation à domicile (HAD).
Pour le MCO et le SSR, ce sont les résultats de la version actualisée (version 2) qui sont détaillés dans le compte qualité (CQ). Cette version cible des thèmes importants comme l’identitovigilance, l’administration médicamenteuse, la mention de la personne de confiance, la personne à prévenir ou encore la participation/accord du patient à son projet thérapeutique et la tenue de la réunion pluriprofessionnelle.
  • Indicateur « Dépistage des troubles nutritionnels » ;

  • Indicateur « Traçabilité de l'évaluation de la douleur » ;

  • Indicateur « Traçabilité de l'évaluation du risque d'escarre » dans les secteurs concernés.


Concernant la coordination avec l’aval :


Thème : dossier d'anesthésie
Les indicateurs composant ce thème sont la tenue du dossier d’anesthésie, la traçabilité de l'évaluation de la douleur postopératoire avec une échelle en salle de surveillance postinterventionnelle (SSPI), la sortie de SSPI avec un score de douleur faible. Les deux premiers sont diffusés publiquement sur le site Scope santé


Thème : réunion de concertation pluridisciplinaire en cancérologie

Aucun changement lors de cette campagne de recueil pour ce thème. 


Thème : infections associées aux soins
Le tableau de bord des infections nosocomiales est maintenant coordonné par la HAS. Il s’inscrit plus largement dans la prévention et la lutte contre les infections associées aux soins. Les indicateurs recueillis en 2016 ont été intégrés comme les années précédentes dans la thématique « gestion du risque infectieux ». 

 

Les 2 nouveaux grands thèmes mesurés en 2016 : la satisfaction du patient et la sécurité en chirurgie orthopédique

Mesure de la satisfaction des patients hospitalisés plus de 48h en MCO (e-Satis 48h)
Depuis 2016, les patients peuvent en continu évaluer leur satisfaction suite à une hospitalisation de plus de 48h, grâce au dispositif e-Satis mis en place par la HAS.
Afin d’analyser ce sujet, ce thème est pris en compte de deux manières différentes dans le compte qualité.
Tout d’abord la donnée « participation au recueil de l'indicateur e-Satis permet, dans la thématique « management de la qualité et la gestion des risques », d’indiquer si l’établissement mesure la satisfaction des patients via le dispositif national e-Satis.

Ensuite, la HAS a intégré dans la thématique « parcours » le score ajusté de satisfaction globale des patients hospitalisés + 48h en MCO qui est diffusé publiquement, ainsi que les scores bruts des dimensions composant le score de satisfaction afin que l’établissement puisse analyser au mieux ses résultats. Il s’agit des dimensions « accueil », « prise en charge infirmière/aide-soignant », « prise en charge médecin/chirurgien », « prise en charge globale », « chambre », « repas », « chambre et repas regroupés » et « sortie d’hospitalisation ».

Premier indicateur de sécurité du patient en chirurgie orthopédique
Le premier indicateur de sécurité du patient mis en place en chirurgie orthopédique « Évènements thromboemboliques après pose de prothèse totale de hanche (hors fracture) ou de genou » (ETE-Ortho) est intégré au compte qualité.


Depuis décembre 2016, les établissements de santé peuvent accéder à une évaluation de l’indicateur de sécurité du patient « Évènements thromboemboliques après pose de prothèse totale de hanche (hors fracture) ou de genou », via la plateforme Qualhas. Des outils sont également disponibles sur cette plateforme pour aider les équipes hospitalières à se l’approprier. Il s’agit d’un indicateur de résultat construit à partir des données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI).

 

Que mesure cet indicateur ?

  • Il s’agit du ratio du nombre d’évènements thromboemboliques observés par rapport au nombre attendu. Dans le compte qualité, la HAS restitue le ratio par rapport à la référence nationale. Pour aider à interpréter ce résultat et cibler des actions d’amélioration, deux données supplémentaires sont également incluses dans le compte qualité.

    • le taux brut de thrombose veineuse profonde et/ou d’embolie pulmonaire observé pour 1 000 séjours après prothèse totale de hanche ;

    • le taux brut de thrombose veineuse profonde et/ou d’embolie pulmonaire observé pour 1 000 séjours après prothèse totale du genou.

Chaque donnée est restituée avec une mention lorsqu’elle est supérieure à la valeur cible nationale retenue.

                                                                                                        

A quoi sert cet indicateur ?
C’est un outil d’alerte. Si l’établissement atteint le niveau d’alerte, il vérifie d’abord dans le dossier d’hospitalisation qu’il n’y a pas eu une erreur de codage dans le PMSI. Si ce n’est pas le cas, il doit en investiguer les causes (pratiques de thromboprophylaxie, pratique d’écho-doppler diagnostique, etc.) et mettre en place des actions d’amélioration qui seront valorisées dans le compte qualité. Dans l’attente de l’amélioration et de l’homogénéisation du codage des évènements par les établissements, les indicateurs calculés à partir du PMSI sont réservés à une utilisation interne aux établissements de santé, sans diffusion publique.