English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
Accueil Évaluation & Recommandation Santé publique et Organisation des offres de soin
impression
Recommandation en santé publique

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse et dépistage prénatal de l’hépatite B – Pertinence des modalités de réalisation

Recommandations en santé publique et Rapport d’orientation

Date de validation
juillet 2009

Deux objectifs généraux ont été poursuivis dans le cadre des recommandations en santé publique :

  • Évaluer la pertinence d’une évolution de la stratégie et des modalités de réalisation du dépistage prénatal de la toxoplasmose.
  • Évaluer la pertinence d’une évolution de la stratégie et des modalités de réalisation du dépistage prénatal de la rubéole.

L’objectif du rapport d’orientation était d’évaluer l’intérêt d’une modification du moment de réalisation du dépistage prénatal de l’antigène HBs.

Ces recommandations en santé publique et ce rapport d’orientation ont été élaborés à la demande de la DGS afin d’éclairer l’intérêt et la nécessité d’une mise à jour de la réglementation actuelle (articles R.2122-1 et R.21-22-2 du CSP) qui fixe le nombre et la nature des examens dont le caractère obligatoire est édicté par la loi (art. L. 2122-1 du CSP).


A l’issue d’une revue systématique de la littérature et en accord avec le groupe de travail, la HAS formule un certain nombre de recommandations concernant la surveillance sérologique et la prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse. Ces recommandations concernent l’ensemble des femmes enceintes asymptomatiques se présentant aux consultations prénatales instituées dans le cadre du suivi de la grossesse, hors notion de contage (pour la rubéole) et à l’exclusion de la survenue de signes cliniques évocateurs. Sont également exclues du champ de ces recommandations les femmes enceintes infectées par le VIH ou immunodéprimées.

En l’absence de consensus au sein du groupe de travail, les conclusions du rapport d’orientation résument les arguments en faveur des différents temps de réalisation du dépistage prénatal de l’hépatite B et rappellent certaines recommandations de mise en œuvre de ce dépistage.

Documents

Mis en ligne le 16 Dec 2009