English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
Accueil Évaluation & Recommandation Santé publique et Organisation des offres de soin

Santé publique & organisation des offres de soins Santé publique & Organisation des offres de soins

L’évaluation des interventions de santé publique consiste à réunir les arguments permettant de juger de l'opportunité de mettre en place des actions ou de modifier des programmes existants et d'en préciser les modalités afin d’émettre une proposition (la recommandation en santé publique) destinée en premier lieu aux décideurs publics.
Les recommandations en santé publique produites par la HAS privilégient l’approche populationnelle des problèmes de santé appréciant le rapport bénéfices/risques des différentes interventions possibles à l’échelle de la population et intégrant de façon habituelle une évaluation économique et organisationnelle.
L'analyse de l'organisation des soins s'attache à décrire les modalités de coordination des offreurs (aussi bien au niveau des établissements de santé que des soins ambulatoires ou des réseaux). Elle comprend également une étude des principes de financement et de tarification, ainsi des autres éléments incitatifs utilisés.
Elle vise à proposer des solutions permettant d'améliorer l'articulation des offreurs, dans l'objectif d'accroître l'efficience, et de répondre à la demande de santé. Elle s'appuie sur les enseignements apportés par la littérature sur l'organisation des systèmes de santé au niveau international.

À LA UNE

Réévaluation de la stratégie de dépistage de l’infection à VIH en France

24/03/2017

Le dépistage de l’infection à VIH est un élément clé du contrôle de l’épidémie qui s’intègre dans une démarche préven­tive globale. Il doit être orienté vers des populations prioritaires, définies en fonction des données épidémiologiques, et s’appuyer sur les outils de prévention et de traitement efficaces, les différents types de tests de dépistage disponibles et les multiples acteurs présents sur le territoire.

Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B

06/07/2016

La Haute Autorité de Santé, à la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS), émet des recommandations sur la place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B. Elle définit les conditions essentielles à la mise en œuvre d’un dépistage combiné par TROD VIH, VHC et VHB et formule des préconisations pour augmenter l’efficience du dispositif de dépistage par TROD, notamment en milieu médico-social et associatif.