Rechercher

Maladie rénale chronique de l'adulte - Parcours de soins

Parcours de soins - Mis en ligne le 15/05/12

guides parcours de soins - a la une
La maladie rénale chronique (MRC) est définie, indépendamment de sa cause, par la présence pendant plus de 3 mois de marqueurs d’atteinte rénale ou d’une baisse du débit de filtration glomérulaire estimé au-dessous de 60 ml/min/1,73 m².
 
En France les études épidémiologiques disponibles en population générale évaluent à 10% la prévalence des adultes répondant aux critères de définition de la maladie rénale chronique. Le nombre de personnes atteintes de maladie rénale chronique peut donc être estimé à près de 3 millions. L’hypertension et le diabète sont les causes les plus fréquentes, responsables à eux seuls de près d’un cas sur deux des stades d’insuffisance rénale chronique terminale.
 
Le risque d’évolution vers le stade terminal nécessitant la dialyse ou une greffe rénale est cependant faible dans l’absolu : la prévalence de l’insuffisance rénale chronique terminale est en effet de l’ordre de 1 pour 1 000. C’est la raison pour laquelle peu de médecins généralistes sont impliqués dans le suivi de patients à ce stade tardif. Chaque année en France, environ 9 000 personnes débutent un traitement de suppléance. Ce nombre augmente toutefois de 4% par an.
 
Le nombre de personnes en ALD est de l’ordre de 100 000. L’inscription en ALD s’effectue tardivement au moment de l’évolution vers le stade de suppléance (dialyse ougreffe rénale).
 
  • Recommandations et guides
 
  • Supports à la pratique 
  • Schéma
 
  • Outils

Outils de déclinaison du parcours des patients insuffisants rénaux en prétraitement de suppléance

Documents complémentaires

Tags