Citer cette publication Share Impression

MULTAQ

Cardiologie - Mise au point
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 22 juin 2011

Nature de la demande

Réévaluation du service médical rendu et de l’amélioration du service médical rendu

Avis défavorable au maintien du remboursement, compte tenu :

– d’une moindre efficacité par rapport à l’amiodarone;

– d’effets indésirables graves : atteintes hépatiques, décompensation cardiaque

 

  • MULTAQ (dronédarone) est indiqué (selon l’AMM) chez les patients adultes cliniquement stables présentant un antécédent de fibrillation auriculaire (FA) ou actuellement en FA non permanente, afin de prévenir les récidives de FA ou de ralentir la fréquence cardiaque.
  • Il est moins efficace que l’amiodarone en termes de récidive de FA. Compte tenu de la survenue d’effets indésirables graves rapportés depuis sa commercialisation : atteintes hépatiques, pneumopathies interstitielles et décompensations cardiaques, le service médical rendu par MULTAQ est devenu insuffisant pour justifier le maintien de son remboursement.
  • Des interactions sont possibles avec les médicaments utilisés en prévention cardio-vasculaire, notamment avec les AVK.


Pour en savoir plus, téléchargez la synthèse ou l'avis complet ci-dessous


Service Médical Rendu (SMR)

Insuffisant

Compte-tenu de la moindre efficacité de la dronédarone par apport à l'amiodarone en termes de récidive de FA, des effets indésirables graves préoccupants rapportés depuis la mise sur le marché de la dronédarone (en particulier des atteintes hépatiques, des pneumopathies interstitielles et des décompensations cardiaques) et des interactions médicamenteuses avec les autres médicaments utilisés dans le cadre de la prévention CV (notamment les AVK), la commission de la Transparence considère que le service médical rendu par MULTAQ est insuffisant pour justifier le maintien de sa prise en charge par la solidarité nationale.


Nous contacter

Évaluation des médicaments

Voir aussi