Citer cette publication Share Impression

TARGINACT

Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 07 déc. 2011

Nature de la demande

Inscription Sécurité Sociale et Collectivités

Pas d’avantage clinique démontré dans la prise en charge de la douleur sévère d’origine cancéreuse

Avis défavorable au remboursement dans les autres types de douleur sévère

 

  • TARGINACT a l’AMM dans la douleur sévère qui ne peut être correctement traitée que par des analgésiques opioïdes. La naloxone, antagoniste opioïde, est ajoutée afin de neutraliser la constipation induite par l’opioïde en bloquant localement l’action de l’oxycodone au niveau des récepteurs intestinaux.
  • Dans la douleur cancéreuse, son efficacité analgésique est non-inférieure à celle de l’oxycodone seule ; elle ne réduit pas la consommation de laxatifs ni celle d’antalgiques de secours.
  • Dans la lombalgie chronique, qui n'est pas un modèle pertinent d’étude des opiacés, la quantité d’effet est minime et difficile à interpréter.
  • On ne dispose pas de comparaison entre TARGINACT et la prise séparée d’oxycodone et d’un laxatif.

Pour en savoir plus, téléchargez la synthèse ou l'avis complet ci-dessous


Service Médical Rendu (SMR)

Faible Le service médical rendu par ces spécialités est faible dans la douleur sévère d'origine cancéreuse.
Insuffisant Le service médical rendu par ces spécialités est insuffisant au regard des thérapies existantes pour justifier sa prise en charge par la solidarité nationale dans les douleurs sévères, autres que celles d'origine cancéreuse.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

V (absence) TARGINACT n'apporte pas d'amélioration du service médical rendu (niveau V) dans la stratégie thérapeutique de prise en charge de la douleur sévère d'origine cancéreuse.


Nous contacter

Évaluation des médicaments