Citer cette publication Share Impression

LIPANTHYL - FENOFIBRATE FOURNIER - SECALIP

Cardiologie - nouvelle indication
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 16 avr. 2014

Nature de la demande

Renouvellement d'inscription

Avis favorable au remboursement en cas d’hyperlipidémie mixte chez les patients à risque cardiovasculaire élevé, en association à une statine lorsque les taux de triglycérides et de cholestérol-HDL ne sont pas contrôlés de façon adéquate

  • LIPANTHYL, FENOFIBRATE FOURNIER, SECALIP ont desormais l’AMM en complément d’un régime alimentaire adapté et d’autres mesures non pharmacologiques (telles que l’exercice et la perte de poids) dans les hyperlipidemies mixtes chez des patients à risque cardiovasculaire eleve, en association à une statine lorsque les taux de triglycerides et de cholesterol-HDL ne sont pas contrôlés de facon adéquate.
  • Chez la majorité des patients présentant une dyslipidemie, les besoins thérapeutiques sont couverts par les statines (atorvastatine, fluvastatine, pravastatine, rosuvastatine et simvastatine), qui ont démontré un bénéfice sur la prevention des évênements de morbi-mortalite.
  • Dans cette nouvelle indication, ces spécialités sont des médicaments de deuxieme intention, en association avec une statine. L’efficacite en termes de morbi-mortalite n’a été démontrée que chez les patients diabetiques.

 


Service Médical Rendu (SMR)

Important

La Commission estime que le service médical rendu par LIPANTHYL, SECALIP et FENOFIBRATE FOURNIER, en complément d’un régime alimentaire adapté et d’autres mesures non pharmacologiques (tels que exercice, perte de poids) reste important dans les cas suivants : - hypertriglycéridémie sévère associée ou non à un faible taux de HDL-cholestérol, - hyperlipidémie mixte lorsqu’une statine est contre-indiquée ou non tolérée. La Commission estime que le service médical rendu par LIPANTHYL, SECALIP et FENOFIBRATE FOURNIER est important dans l’extension d’indication « en complément d’un régime alimentaire adapté et d’autres mesures non pharmacologiques (tels que exercice, perte de poids) en cas d’hyperlipidémie mixte chez des patients à risque cardiovasculaire élevé, en association à une statine lorsque les taux de triglycérides et de cholestérol-HDL ne sont pas contrôlés de façon adéquate ».