Share Impression

Des recommandations pour améliorer la sécurité de la circulation extracorporelle en chirurgie cardiaque

Communiqué de presse - Mis en ligne le 03 mars 2005
3 mars 2005

La Haute Autorité de santé propose des recommandations sur le monitorage, la surveillance et les règles de sécurité de la circulation extra-corporelle (CEC), lors d'une intervention en chirurgie cardiaque. Elles ont été élaborées à la demande du Collège français de perfusion et sont destinées aux chirurgiens cardiaques, aux anesthésistes-réanimateurs et aux professionnels médicaux et paramédicaux de la perfusion.

La circulation extra-corporelle, une technique à haut risque
La circulation extra-corporelle (CEC) en chirurgie cardiaque est une technique invasive et complexe ; elle s'intègre dans un contexte périopératoire caractérisé par des interactions permanentes entre les équipes d'anesthésie-réanimation, de chirurgie et de perfusion. Elle peut donc être à l'origine d'incidents et d'accidents graves.

Par ailleurs, l'hétérogénéité constatée des pratiques, en matière de mesures de sécurité et de monitorage pendant la CEC, peut être responsable d'une diminution du nombre de paramètres monitorés et de la qualité de la surveillance. Ce facteur contribue lui aussi à la survenue d'incidents et d'accidents.

Améliorer le monitorage de la CEC, un enjeu de sécurité
Les objectifs du monitorage pendant la CEC sont de : s'assurer de la persistance de l'homéostasie et de détecter rapidement d'éventuelles anomalies, avant l'apparition des signes cliniques ; recueillir suffisamment d'informations pour permettre de faire rapidement le diagnostic étiologique des anomalies afin d'apporter les mesures correctives adéquates. Dans la mesure où l'anesthésie se poursuit pendant la CEC, il est indispensable que les normes de sécurité et de monitorage de cette phase soient harmonisées avec celles des périodes pré- et post-CEC. L'objectif est d'assurer une continuité de la surveillance de la CEC entre ces périodes.

41 recommandations, fondées sur le consensus formalisé
L'analyse de la littérature n'apportant qu'un faible niveau de preuve scientifique, les recommandations du groupe de travail ont fait l'objet d'un consensus formalisé.

Ces recommandations portent uniquement sur les CEC dites conventionnelles (pompes à galets, circuits ouverts, etc.) et tiennent compte de la spécificité de la CEC néonatale et pédiatrique. Elles évaluent les paramètres suivants : pressions, oxygénation, anticoagulation, température, fonction cérébrale, glycémie et dispositifs de sécurité (électrique, prévention de l'embolie gazeuse, etc.).

Ces recommandations sont détaillées dans l'étude d'évaluation technologique : « Recommandations concernant le monitorage et les dispositifs de sécurité pour la circulation extracorporelle en chirurgie cardiaque – décembre 2004 ».

Nous contacter

Responsable du service presse
Service de presse HAS
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter