Share Print

Les indicateurs en bref

Web page - Posted on Jul 20 2021

Les indicateurs de la HAS mesurent la qualité et la sécurité des soins dans tous les hôpitaux et cliniques français. Ils sont développés avec les professionnels de santé, les patients et usagers pour améliorer le service rendu au patient.

Qu’est-ce qu’un indicateur de qualité et de sécurité des soins ?

Les indicateurs de qualité et de sécurité des soins (IQSS) sont des outils qui mesurent l’état de santé d’un patient, une pratique professionnelle ou la survenue d’un événement à investiguer, afin d’évaluer de manière fiable la qualité des soins et la sécurité des patients.

Que mesurent les indicateurs ?

  •  Le bon déroulement de la procédure de soins

L’indicateur mesure la bonne mise en œuvre d’une ou plusieurs tâches faisant partie de la prise en charge d’un patient (tâches permettant d’assurer la sécurité du patient, la continuité de la prise en charge, la conformité aux recommandations de bonnes pratiques ou le respect des délais).

  • Ou le résultat des soins

L’indicateur mesure le résultat des soins dispensés au patient : le bénéfice pour sa santé, sa satisfaction, les éventuelles complications.

À partir de quelles données sont mesurés les indicateurs ?

Les indicateurs HAS de qualité et de sécurité des soins mesurant le processus ou les résultats des soins sont issus :des dossiers des patients, des bases de données médico-administratives (Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) et Système National des Données de Santé (SNDS)), de questionnaires établissements ou de questionnaires patients.

Quels sont les indicateurs mesurés ?

Les indicateurs HAS validés ou en développement sont :

À qui servent les indicateurs ?

Conçus pour améliorer la qualité et la sécurité des soins, ces indicateurs sont utilisés par :

  • les établisssements de santé et les professionnels y travaillant, pour améliorer leurs pratiques et piloter la qualité des soins dans leurs établissements, notamment via la certification des établissements ;
  • les usagers et les patients pour s’informer sur la qualité des soins dans les établissements de santé ;
  • les régulateurs de soins pour piloter des politiques d’offres de soins au niveau régional et national.