Share Impression

Comprendre la V2014

Une démarche plus continue et synchronisée avec la démarche qualité de chaque établissement.
Article HAS - Mis en ligne le 08 juin 2017

Une approche par thématiques pour décloisonner

Pour mieux évaluer la réalité des prises en charge, recueillir et analyser les preuves, la HAS a choisi pour la V2014 une approche par thématiques afin de décloisonner l’approche par critères. Une liste de 20 thématiques a été établie avec une correspondance avec les critères du manuel de certification.

Le Compte Qualité pour un suivi longitudinal

Le compte qualité est un dispositif mis en place par la HAS pour les établissements de santé dans le cadre de la procédure de certification V2014. Il a vocation à rendre des comptes sur la qualité et la sécurité des soins. Il s’agit donc pour la gouvernance de l’établissement, en impliquant les professionnels et en associant les usagers de démontrer ce qui est bien fait (au travers notamment du résultat d’indicateurs) et de s’engager sur un programme d’actions priorisé au regard de ses véritables risques.

Elément d’entrée et de continuité de la démarche de certification, le Compte Qualité permet à l’établissement de répondre à l’obligation d’auto-évaluation. Il synthétise ses engagements quant à son système de management de la qualité et des risques et sa démarche d’amélioration. Ce dispositif utilisé pour l’ensemble des établissements contribue au déploiement d’une méthodologie commune « nationale » en termes de gestion des risques, facilitant la lisibilité pour l’ensemble des acteurs. Il permet à la HAS de suivre les engagements de l’établissement en matière d’amélioration de la qualité et de maîtrise des risques.

Des nouvelles méthodes de visite

Si la visite reste un temps fort de la procédure, elle est adaptée et personnalisée aux spécificités et aux risques de chaque établissement. 

Afin de passer d’une évaluation d’une qualité formelle à une évaluation de la réalité des prises en charge, la HAS a développé deux nouvelles méthodes de visites complémentaires :

  • L’audit de processus, qui consiste à investiguer une thématique (comme la prise en charge de la douleur) pour s’assurer de sa maîtrise et de son efficacité ;
  • Le patient traceur, qui évalue la prise en charge réelle d’un patient encore hospitalisé

Une diffusion améliorée des résultats

Le rapport de certification est simplifié, centré sur les priorités et les améliorations à apporter par l’établissement et les équipes concernées. Plus court, plus lisible, il permet d’identifier ce qui marche, ce qui est remarquable ou doit être amélioré.

Voir aussi