Citer cette publication Share Impression

Vaccination contre la rage en prophylaxie post-exposition

Recommandation vaccinale - Mis en ligne le 03 oct. 2018

Dans le contexte des travaux du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) sur la conduite à tenir face à une personne exposée à la rage et la prophylaxie post-exposition à la rage et considérant d’une part les recommandations et la position de l’OMS sur la possible vaccination contre la rage par voie intradermique en prophylaxie post-exposition fondée sur :

  • les preuves d'efficacité et de tolérance de la vaccination par voie intradermique en prophylaxie post-exposition,
  • la possibilité d’un schéma raccourci de vaccination par voie intradermique comparativement à la voie intramusculaire,
  • les économies en termes de coûts, de doses de vaccins et de temps permises par la vaccination par voie intradermique comparativement à la vaccination par voie intramusculaire.

et considérant d’autre part :

  • les économies de doses possibles avec la voie d’administration intradermique en situation de post-exposition qui présentent un intérêt lors des épisodes de tensions d’approvisionnements,
  • l’absence d’AMM pour l’administration par voie intradermique des vaccins rabiques disponibles en France,
  • les données d’immunogénicité et de tolérance des vaccins antirabiques administrés par voie intradermique selon différents schémas suggérant une immunogénicité et une sécurité comparable à celles associées à la voie intramusculaire,
  • les données limitées issues d’études randomisées contrôlées évaluant l’efficacité clinique concernant la voie d’administration intradermique comparativement à la voie intramusculaire pour les vaccins disponibles en France.

 

La HAS, bien que disposant de peu de données comparatives à la voie intramusculaire, recommande la vaccination des personnes exposées à la rage en prophylaxie post-exposition par les vaccins Rabipur® et le vaccin rabique Pasteur® :

  • soit par voie intradermique (situation hors-AMM en France),
  • soit par voie intramusculaire.

Voir aussi

Toutes nos publications sur