Quote this publication Share Print

XARELTO 10 mg (rivaroxaban), anticoagulant oral d’action directe

CARDIOLOGIE - Nouvelle indication
Opinions on drugs - Posted on Sep 12 2018

Reason for request

Extension d'indication

Intérêt clinique important dans la prévention prolongée des récidives de thromboses veineuses profondes et d’embolies pulmonaires à l’issue d’un traitement anticoagulant initial d’au moins 6 mois mais pas d’avantage clinique démontré dans la stratégie thérapeutique

 

  • XARELTO 10 mg a l’AMM pour la prévention prolongée des récidives de thromboses veineuses profondes (TVP) et d’embolies pulmonaires (EP), à l’issue d’un traitement anticoagulant initial d’au moins 6 mois.

  • Son intérêt a été démontré versus acide acétylsalicylique chez des patients à risque modéré de récidive thrombo-embolique en l’absence de risque hémorragique élevé. On ne dispose pas de donnée au-delà d’un an de traitement supplémentaire.

  • Il persiste des interrogations sur l’identification des patients pouvant bénéficier d’une prolongation de l’anticoagulation et sur la durée optimale.

  • En prévention prolongée, le RCP restreint désormais l’utilisation du dosage à 20 mg de rivaroxaban aux patients pour lesquels le risque de récidive de TVP ou d’EP est jugé élevé. On ne dispose pas de données robustes permettant d’apprécier la différence de quantité d’effet entre les deux dosages sur le risque de récidive thrombo-embolique veineux et le risque hémorragique.


Actual benefit

Important

le service médical rendu par XARELTO 10 mg est important lorsqu’une prévention prolongée des récidives de TVP et d’EP est indiquée à l’issue d’un traitement initial d’au moins 6 mois.


Improvement in actual benefit

V (absence)

Compte-tenu : - de la démonstration de la supériorité de rivaroxaban 10 mg versus aspirine 100 mg sur l’incidence des récidives symptomatiques de TVP ou d’EP, fatales ou non, sans augmentation du risque d’hémorragies majeures, dans une population hétérogène, - de l’absence d’étude clinique ayant comparé XARELTO 10 mg aux comparateurs cliniquement pertinents que sont les autres anticoagulants oraux pouvant être prescrits dans cette indication (dont XARELTO 20 mg), - de l’absence de données cliniques au-delà de 12 mois de prolongation de l’anticoagulation, durée courte au regard d’une indication théorique au long cours potentiellement sans date d’arrêt définie, - des interrogations sur l’identification des patients pouvant bénéficier d’une prolongation de l’anticoagulation et sur la durée optimale de traitement, auxquelles l’étude EINSTEIN-CHOICE ne permet pas de répondre, La Commission considère que XARELTO 10 mg n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prévention prolongée des récidives de TVP et d’EP à l’issue d’un traitement initial d’au moins 6 mois.