Citer cette publication Share Impression

YESCARTA (axicabtagene ciloleucel), CAR T anti-CD19

CANCEROLOGIE - Nouveau médicament
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 22 févr. 2019

Nature de la demande

Inscription

Intérêt clinique important dans le lymphome diffus à grandes cellules B et le lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B réfractaire ou en rechute, en 3e ligne ou plus, et progrès thérapeutique modéré en termes d’efficacité par rapport à la prise en charge actuelle

 

  • YESCARTA a l’AMM pour le traitement de 3e ligne ou plus du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) ou du lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B (LMPGCB) réfractaire ou en rechute.

  • Les cellules CAR T sont une thérapie génique constituée de lymphocytes T autologues prélevés par leucaphérèse puis, génétiquement modifiées ex vivo, pour exprimer un récepteur chimérique à l’antigène ciblant la protéine CD19 présente sur les cellules de la lignée B. Les cellules CAR T anti-CD19 ré-injectées se multiplient et s’activent in vivo après leur liaison aux cellules cibles exprimant le CD19 induisant leur apoptose.

  • La quantification précise de l’effet clinique a été difficile, en l’absence d’étude comparative à la prise en charge habituelle alors qu’une comparaison directe était réalisable.

  • Les données ont montré un pourcentage de réponse complète et un taux de survie estimé à 18 mois, à environ 50% avec un suivi médian de 15,1 mois et des événements indésirables de grades ≥ 3 rapportés dans 95% des cas ayant parfois conduit à des hospitalisations en réanimation.

  • Des données complémentaires sont attendues compte tenu des incertitudes sur l’efficacité, la tolérance et de la complexité du processus de traitement.

  • L’utilisation du CAR T anti-CD19 est limitée à un nombre restreint de centres spécifiquement qualifiés.


Service Médical Rendu (SMR)

Important

le service médical rendu par YESCARTA est important dans les indications de l’AMM.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

III (modéré)

Compte tenu :

‐ des données d’efficacité pertinentes obtenues à court terme sur la réponse complète (environ 50% de la population ITT) et sur la survie globale dans des situations cliniques engageant le pronostic vital et pour lesquelles les options thérapeutiques sont limitées et ne permettent pas d’envisager une rémission,

‐ des incertitudes sur la quantité d’effet faute de comparaison directe à la prise en charge habituelle, et sur le maintien de l’efficacité clinique à plus long terme,

‐ de la toxicité significative à court terme et de l’absence de donnée de tolérance à long terme,

la Commission considère qu’en l’état actuel des données, YESCARTA apporte une amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) en termes d’efficacité par rapport à la prise en charge actuelle du lymphome diffus à grandes cellules B et du lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B réfractaire ou en rechute, après au moins deux lignes de traitement systémique.


Ce produit a fait l'objet d'un avis d'efficience rendu par la commission d'évaluation économique et de santé publique le 15 janvier 2019.

Voir aussi