Citer cette publication Share Impression

Test génotypique de résistance aux inhibiteurs de l'intégrase.

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 26 avr. 2010

Le raltégravir (ISENTRESS) est la première molécule de la classe des inhibiteurs de l’intégrase à recevoir une autorisation de mise sur le marché (AMM). Depuis le 23 juillet 2009 cet antirétroviral est indiqué en première ligne de traitement des patients infectés par le VIH-1. Les tests génotypiques de résistance permettent la détection des mutations présentes sur les gènes des protéines ciblées par les antirétroviraux (dans ce cas l’intégrase). Ces mutations ont un impact sur la réponse virologique. L’interprétation des mutations nécessite l’application d’algorithmes qui sont actualisé avec l’apport de nouvelles données cliniques dans le contexte de traitements antirétroviraux. La mise en évidence de la faible barrière génétique du raltégravir ainsi que des résistances croisées avec d’autres inhibiteurs de l’intégrase en phase de développement soulignent l’importance de l’utilisation des tests de résistance.

Nous contacter

Évaluation des actes professionnels