Share Impression

Programme d’accréditation en anesthésie réanimation

Organisme agréé : Collège français des anesthésistes-réanimateurs (CFAR)
Article HAS - Mis en ligne le 03 août 2018 - Mis à jour le 24 mai 2022

Programme individuel C

Déclarer chaque année au moins un événement indésirable associé aux soins (EIAS), ciblé ou non parmi les situations à risques suivantes  :

  • défaillance dans la prise en charge d’un patient sous anticoagulant et/ou antiagrégant plaquettaire ;
  • défaillance de la communication et/ou de la coopération avec les autres professionnels de santé ;
  • défaillance du dossier informatisé ;
  • conflit relationnel avec un patient et/ou sa famille ;
  • gestion personnalisée du capital sanguin en péri-opératoire ;
  • erreur médicamenteuse ;
  • anesthésie loco-régionale ;
  • gestion de l'intubation difficile après échec de la vidéo laryngoscopie ;
  • défaillance dans la détection précoce du sepsis postopératoire.

Mettre en œuvre 2 recommandations parmi les recommandations suivantes :

  • prévenir le retard tansfusionnel en anesthésie et en réanimation ;
  • réduire le risque lié à un contrôle non prévu difficile des voies aériennes supérieures ;
  • prévenir le risque d’erreur d’administration des médicaments en Anesthésie et en Réanimation ;
  • prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ;
  • utilisation de la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » ;
  • recommandation pour la pratique de l’antibioprophylaxie en chirurgie (SFAR) ;
  • SSP de type 3 coopération entre anesthésiste-réanimateur et chirurgien ;
  • SSP de type 3 No Go au bloc opératoire : comment renforcer les barrières de sécurité ;
  • SSP de type 3 Comment gérer les risques associés à l’utilisation du bistouri électrique ? Fiche pratique « Bistouri électrique et stimulateurs cardiaques » ;
  • recommandations en réanimation.

Participer aux 2 activités suivantes :

  • engagement continu dans un programme d'évaluation des pratiques professionnelles, dont la participation à des revues de mortalité et de morbidité (RMM) ;
  • participation à des actions centrées sur la gestion du risque en anesthésie réanimation.

 

Programme en équipe C

Participer à des actions d'amélioration du travail en équipe :

  • évaluation du travail en équipe ;
  • staff de service ;
  • coopération entre anesthésiste-réanimateur et chirurgien (SSP3) ;
  • staff multiprofessionnel de programmation opératoire ;
  • utilisation de la check-list "sécurité du patient au bloc opératoire" ;
  • No Go au bloc opératoire : comment renforcer les barrières de sécurité ? (SSP3) ;
  • enquête culture sécurité ;
  • CRM santé ;
  • "1 patient 1 équipe" : prévention et gestion conflit.

Participer à des actions d'amélioration des pratiques professionnelles :

  • participation individuelle à 1 congrès majeur de la discipline tous les 3 ans et retour vers les autres membres de l'équipe ;
  • participation à des actions de formation centrées sur la gestion du risque (actions labellisées GR) - obligatoire (12h sur 4 ans) ;
  • élaboration de protocoles avec des données actualisées dont :
    • prévenir le retard transfusionnel en anesthésie et réanimation ;
    • prévenir le risque d'erreur d'aministration des médicaments en anesthésie et en réanimation ;
    • recommandations pour la pratique de l'antibioprophylaxie en chirurgie (SFAR) en vigueur ;
    • recommandations en réanimation;
  • action d'EPP ;
  • participation à des études scientifiques, recherche clinique, registre...
  • implication des membres de l'équipe dans des activités transversales ;
  • participation à la vie du CNO ARMPO, du CFAR, de la SFAR, travaux HAS.

Participer à des actions d'amélioration de la sécurité des patients :

  • déclaration d'évènements indésirables associés aux soins (EIAS, pré-requis obligatoire) sur des situations à risques (cf. liste dans le programme individuel) ou pas :
    • 1 EIAS par médecin et par an pour les équipes de moins de 6 médecins ;
    • EIAS en proportion du nombre de médecins pour les équipes de plus de 6 médecins  ;
  • protocolisation d'une situation à risque :
    • comment gérer les risques associés à l'utilisation du bistouri électrique ? Fiche pratique "Bistouri électrique et stimulateurs cardiaques" ;
    • réduire le risque lié à un contrôle non prévu des voies aériennes supérieures ;
    • prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragique chez les patients sous anti-coagulants ou anti-plaquettaires ;
  • simulation de préférence in situ (mannequin...), serious game, réalité virtuelle...

Participer à des actions d'amélioration de la santé du professionnel (facultatif) :

  • santé du MAR au travail.

Participer à des actions d'amélioration de la relation avec le patient (facultatif) :

  • place du patient : communication (faire dire), besoin du patient ;
  • mesure de la satisfaction du patient par l'équipe ;
  • évaluation (objective, subjective) de l'expérience patient, PREMs.

Pour plus de détails, veuillez consulter la version complète du programme d'accréditation.