Citer cette publication Share Impression

La coordination des parcours des personnes confrontées à des difficultés spécifiques : la place des Lits Halte Soins Santé (LHSS), des Lits d’accueil médicalisés (LAM) et des Appartements de Coordination Thérapeutique (ACT)

Appel à contribution
Recommandation de bonne pratique - Mis en ligne le 08 août 2019

La Haute Autorité de santé (HAS) est en cours d'élaboration de recommandations de bonnes pratiques intitulées : « la coordination des parcours des personnes confrontées à des difficultés spécifiques : la place des LHSS, des LAM et des ACT ».

Afin de compléter cette analyse, la HAS souhaite recueillir des exemples de pratiques concrètes ou de besoins identifiés concernant les thématiques définies dans la note de cadrage. Vous êtes invités à décrire la ou les méthodes, outils, pratiques concrètes, dispositifs innovants que vous jugez adaptés et que vous souhaitez partager avec le groupe de travail. N'hésitez pas également à nous faire part d'expérimentations qui n'auraient pas été probantes. 

Pour accéder à l'appel à contribution, veuillez cliquer sur le lien ci-après :

Appel à contribution LHSS/LAM/ACT

Si vous souhaitez modifier votre questionnaire, veuillez cliquer sur le lien ci-après (attention un code d'appel vous est donné lors de la première connexion, il vous sera demandé en cas de nouvelle connexion) :

Reconnexion vers l'appel à contribution

Ces exemples viendront enrichir la réflexion du groupe de travail en charge de la rédaction de ces recommandations.

La consultation publique se déroule du 08 au 31 août 2019.

Vos réponses ne seront pas prises en compte si elles nous parviennent après la date limite du 31 août 2019.

Contexte

Ces recommandations de bonnes pratiques professionnelles portent sur la coordination des parcours des personnes confrontées à des difficultés spécifiques au sein des LHSS, LAM et ACT, y compris les ACT « un chez-soi d’abord ».

Elles s’inscrivent dans un contexte de montée en charge de ces dispositifs, la stratégie de santé 2018-2022 prévoyant le développement des LHSS et des LAM et la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté prévoyant la création de 1 450 places supplémentaires de LHSS et LAM et de 1 200 places supplémentaires d’ACT.

Objectifs et enjeux

L’enjeu principal de ces recommandations est d’aider les professionnels des structures ACT, LHSS et LAM à mieux identifier leur place et leur rôle dans le parcours des personnes confrontées à des difficultés spécifiques, à mieux se coordonner avec les structures d’amont et d’aval et à proposer un accompagnement au plus près des besoins des personnes dans l’objectif d’éviter des ruptures de parcours et de permettre l’accès à un logement durable.

Cela passe par le renforcement de la coordination entre et au sein des dispositifs. Cette coordination doit permettre d’éviter également les ruptures d’accompagnement ou de référent. Ceci nécessite d’organiser la complémentarité des actions sur un territoire pour permettre la continuité des prises en charge sanitaires (médecine et établissements de santé et hospitaliers), sociales et médico-sociales.

Egalement, l’enjeu de ces recommandations est d’aider les professionnels des structures à accompagner les usagers dans la définition et la mise en œuvre de leurs projets (de sortie pour les LHSS et de vie pour les autres structures) et de permettre à l’usager de définir son projet et de le mettre en œuvre sans rupture de soins ou d’hébergement.

Les recommandations s’articuleront autour des trois étapes importantes pour le parcours des usagers au sein des LHSS, LAM et ACT : l’entrée, le séjour et la sortie des dispositifs.

Les destinataires

Ces recommandations de bonnes pratiques professionnelles s’adressent à l’ensemble des professionnels intervenants au sein des structures LHSS – LAM et ACT.

Ces recommandations de bonnes pratiques professionnelles pourront également être utilement consultées par les professionnels de la veille sociale et du sanitaire orientant des personnes vers ces structures.


Nous contacter

Contact mission sociale médico-sociale