Share Print

Troubles psychiques et maladies chroniques : la HAS actualise ses Réponses rapides dans le contexte de Covid-19

Actualité presse - Posted on Nov 24 2020
November 24, 2020

L’épidémie de Covid-19 est à nouveau très présente et la circulation du virus risque de s’installer dans le temps. Pour accompagner les professionnels de santé dans ce contexte, la HAS passe en revue l’ensemble des Réponses rapides qu’elle a élaborées au printemps au moment du premier confinement puis au moment du déconfinement afin d’identifier celles qui doivent être actualisées. Elle publie ainsi en particulier la mise à jour de deux Réponses rapides : celle sur le suivi des malades chroniques, avec l’enjeu que ces patients poursuivent sans interruption leur suivi et leurs traitements. Et celle sur les personnes souffrant d’un trouble psychique, avec un enjeu de continuité de la prise en charge mais aussi de repérage des personnes pour qui la nouvelle phase épidémique représente une réelle difficulté.

Troubles psychiques : l’importance du contexte familial et du maintien d’une bonne hygiène de vie

Les personnes souffrant de troubles psychiatriques sont particulièrement vulnérables dans le contexte de Covid-19 en particulier en cas de comorbidités somatiques ou d’isolement social. Leur état psychique peut en outre être fragilisé par le contexte anxiogène de l’épidémie et des mesures prises pour la contenir.
Cette Réponse rapide répond à l’enjeu de continuité de la prise en charge et d’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychiques préexistants. Il s’agit également de garantir un accès aux soins spécialisés en psychiatrie aux nouveaux patients le nécessitant, notamment du fait de la pandémie.

Dans cette Réponse rapide actualisée , la HAS recommande notamment de :

  • sensibiliser le patient et son entourage aux effets bénéfiques du maintien d’une bonne hygiène de vie (maintien de certains rythmes, voire ritualisations sécurisantes, dans l’organisation de la journée par exemple) ;
  • rappeler aux patients les consignes sanitaires, et le cas échéant les aménagements prévus pour les personnes en situation de handicap (la sortie peut excéder 1h et dépasser un kilomètre, à condition de présenter un document justifiant du handicap en complément de l’attestation de déplacement dérogatoire remplie en cas de contrôle) ;
  • porter une attention particulière au contexte familial et social du patient.

Pour les personnes vivant seules, en particulier les personnes âgées, il est recommandé d’évaluer avec elles les possibilités d’aides mobilisables dans l’entourage et de solliciter, si besoin, les services sociaux communaux.
Pour les patients en situation de handicap, il est essentiel de veiller à la continuité des droits et prestations faisant l’objet d’une demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et d’évaluer un éventuel besoin d’accompagnements complémentaires.
Enfin, pour les personnes concernées, il est important de s’assurer que les tuteurs et curateurs sont joignables et maintiennent leur aide.

 

Maladies chroniques somatiques : assurer la continuité du suivi des patients

Lors du premier confinement, de nombreuses personnes avaient cessé leurs consultations par crainte d’être contaminées par le virus SARS-CoV-2.
En réactualisant cette Réponse rapide sur le suivi des personnes atteintes de maladies chroniques  , la HAS rappelle qu’il est impératif de ne pas arrêter ni le suivi et ni les traitements de ces patients. Il convient notamment de ne pas mettre en pause les divers dépistages requis par leur état de santé.
La HAS distingue dans ce document les recommandations qui valent pour l’ensemble des professionnels médicaux et paramédicaux, et celles à destination des médecins intervenant auprès du patient.

Il est ainsi nécessaire de renforcer l’insertion sociale des patients en encourageant notamment le maintien du lien social et des sorties, dans le respect des consignes sanitaires.
Il faut aussi de développer le suivi en présentiel ou à distance : s’assurer que le patient ou son entourage dispose des moyens de télécommunication nécessaires, rassurer les patients sur la mise en place de règles d’hygiène en cas de visite au cabinet. La HAS rappelle également l’importance du rôle du médecin traitant comme coordinateur des soins.
Enfin, l’application mobile « TousAntiCovid » peut contribuer à l’information du patient, en plus de celle délivrée par les professionnels de santé. Elle est en outre un outil dans la stratégie de dépistage de la Covid-19.

La HAS a aussi élaboré une nouvelle Réponse rapide consacrée aux mesures de prévention de l’infection par le SARS-CoV2 lors de la prise en charge des patients (hors établissements de santé et médicosociaux) en période épidémique. Celle-ci regroupe de manière transversale l’ensemble des recommandations actualisées concernant la prévention de l’infection par la Covid-19.
Enfin, la HAS publie l’actualisation de deux documents à destination des usagers :

De prochaines actualisations devraient paraitre dans les jours qui viennent.

Contact Us

Service presse
  • Florence Gaudin Head of service
    Marina Malikité Press officer
    Julia Vollerin Press officer
    Nicolas Jacquemard Press officer
  • Phone : +33 1.55.93.73.18 / 73.52 / 73.55 (n°réservé aux journalistes)
  •  
  • Contact Us