Share Impression

IQSS 2021 - Mortalité 30 jours après infarctus du myocarde

Article HAS - Mis en ligne le 25 févr. 2021

La HAS développe le 1er indicateur de qualité et de sécurité des soins de type résultats évaluant la mortalité spécifique à partir des données médico-administratives du SNDS (Système National des Données de Santé). Il mesure la mortalité à 30 jours après infarctus du myocarde (IDM). Ce développement s’inscrit dans la politique nationale des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) en établissements de santé.

Contexte du développement du 1er indicateur de mortalité spécifique en France

Le développement des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) de type résultats, répond à une demande forte de la part des établissements de santé, des professionnels de santé, des tutelles et des usagers. Leur mesure à partir des bases médico-administratives représente actuellement la seule alternative possible en l’absence de registres cliniques nationaux. La HAS assure le pilotage opérationnel du développement et du déploiement national de ce type d’indicateurs dans l’objectif d’améliorer le service rendu au patient. Ce type de développement est réalisé en partenariat avec l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) et en lien avec des groupes de travail multidisciplinaires.

En accord avec l’analyse de la littérature internationale (cf. Revue HAS « Indicateurs de mortalité hospitalière » 2017), il est proposé  pour le développement d’indicateurs de mortalité hospitalière en France, de privilégier des indicateurs de mortalité spécifiques à 30 jours de l’admission (pathologies médicales) ou d’un acte chirurgical. Les résultats des indicateurs validés seront retournés aux établissements de santé, et, si la validation le permet, ils pourront être diffusés publiquement. L’utilisation de ces indicateurs dans un programme d’incitation financière à la qualité n’est pas envisagée à ce stade afin d’éviter le développement d’un phénomène de sélection des patients.

 

Indicateur de mesure nationale de la mortalité 30 jours après un infarctus du myocarde

La HAS développe le 1er indicateur de qualité et de sécurité des soins de type résultats évaluant la mortalité spécifique à partir des données médico-administratives du SNDS (Système National des Données de Santé). Il mesure la mortalité à 30 jours après infarctus du myocarde (IDM). Ce développement s’inscrit dans la politique nationale des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) en établissements de santé.

La mesure de la mortalité dans les 30 jours après un infarctus du myocarde aigu est pertinente car :

  • La mortalité cardiovasculaire reste un enjeu de santé publique, et représente la 1ère cause de mortalité chez la femme et la 2ème chez l’homme.
  • Des recommandations de bonnes pratiques diagnostiques et thérapeutiques de l’infarctus du myocarde aigu qui impactent la mortalité sont disponibles (exemple European society of Cardiology (ESC) 2017). La mesure de la mortalité à 30 jours après un IDM aigu est un indicateur fréquemment utilisé à l’international notamment aux états unis (taux à 16% en 2016) et par l’OCDE (taux agrégé 2013-2015 variant de 4 à 18%) et fait partie des indicateurs recommandés en 2017 par l’ESC.
  • Le périmètre de 30 jours à partir de l’admission est pertinent pour identifier des causes potentiellement liées à la qualité de la prise en charge dans l’établissement. De plus, 80% des décès ont lieu à l’hôpital (Santé Publique France -SPF-, 2017), ce qui permet une analyse des causes par retour aux dossiers pour la majorité des patients décédés.
  • La plupart des données nécessaires à sa mesure (IDM aigu, comorbidités associées, décès,...) sont identifiables directement dans la base de données nationales.

La mesure de cet évènement indésirable grave, potentiellement évitable, 30 jours après la prise en charge d’un IDM aigu et sa restitution aux établissements de santé concernés permettra aux professionnels de santé d’identifier les causes liées à la qualité de la prise en charge, et de mettre en place des actions d’amélioration ciblées, pour in fine améliorer le service rendu aux patients.  

L’indicateur est en cours de validation par retour aux dossiers, en accord avec la méthode HAS de développement, validation et utilisations des indicateurs de résultats mesurés à partir des bases médico-administratives (Rapport HAS, 2019). 

 

Modalités du retour aux dossiers

Le retour aux dossiers a débuté le 15 décembre 2020. La clôture est envisagée le 31 mai 2021

Sont concernés par ce retour aux dossiers, les établissements qui ont au moins un décès dans les 30 jours de l’admission pour IDM aigu, soit lors du séjour IDM cible, soit lors d’une réhospitalisation dans leur établissement.

Pour réaliser ce retour aux dossiers, sont mis à disposition des établissements de santé concernés, dans la plateforme QualHAS :

L'analyse de ce retour aux dossiers conditionnera l'utllisation de l'indicateur et permettra de juger du lien potentiel avec la qualité de la prise en charge initiale.