Quote this publication Share Print

Choix et durée de l'antibiothérapie : Prise en charge de l’impétigo

Practice guidelines - Posted on Aug 27 2021
mceclip2 - 2021-08-12 15h26m21s mceclip0 - 2021-08-12 15h26m05s mceclip1 - 2021-08-12 15h26m12s

L’expansion de l’antibiorésistance constitue un problème majeur de santé publique au niveau national et international. La HAS met à disposition des professionnels de santé une série de fiches synthétiques préconisant le choix et les durées d'antibiothérapie les plus courtes possibles pour les infections bactériennes courantes de ville.

Ces fiches synthétiques ont été élaborées en partenariat  avec la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) et le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) et relues par le Collège de la médecine générale et les sociétés savantes concernées.

 

  • Le but de cette fiche mémo est de favoriser la prescription appropriée d’antibiotiques, afin de traiter efficacement les patients tout en diminuant les résistances bactériennes pouvant conduire à des impasses thérapeutiques.
  • Le choix de l’antibiotique, dose, posologie, modalité d’administration et la durée sont les éléments à prendre en compte pour une prescription adaptée.

 

  • Impétigo : pathologie pédiatrique dont le pic d’incidence se situe le plus souvent avant l’âge de 10 ans et de prédominance estivale.
  • Principalement dû à Staphylococcus aureus, parfois à un streptocoque β-hémolytique du groupe A (Streptococcus pyogenes).

 

Prélèvements bactériologiques

  • Il est recommandé de ne pas réaliser de prélèvement bactériologique pour un impétigo peu étendu et lors d’une première poussée.
  • Dans les autres formes : il est recommandé de pratiquer un prélèvement bactériologique des lésions d’impétigo actives (pus, liquide de bulle). 

 

Traitement médical à visée curative

Toute forme clinique d’impétigo

  • Soins de toilette quotidiens ou biquotidiens, avec nettoyage à l’eau et au savon.
  • Il n’est pas recommandé d’appliquer des antiseptiques locaux en adjonction des soins de toilette.
  • Éviction de collectivité :
    • non nécessaire si les lésions sont protégeables par pansement,
    • nécessaire si elles ne sont pas protégeables : 3 jours d’éviction après le début du traitement.

 

Impétigos localisés ou peu étendus

Impétigos localisés ou peu étendus : surface cutanée atteinte < 2 % de la surface corporelle totale, moins de 6 lésions, et sans extension rapide

  • Pas d’antibiothérapie par voie générale.
  • Soins d’hygiène + toilette à l’eau et au savon.
    • antibiothérapie locale par mupirocine : 2 ou 3 fois par jour pendant une durée de 5 jours.
    • la mupirocine est préférée en première intention à l’acide fusidique.

 

Formes graves d’impétigo (rares)

Formes graves d'impétigo (rares) : ecthyma (forme nécrotique creusante) ; surface cutanée atteinte > 2 % de la surface corporelle totale ; plus de 6 lésions ; extension rapide des lésions.

  • Antibiothérapie par voie générale recommandée (à réévaluer en fonction des résultats des prélèvements bactériologiques) ;
  • Ne pas associer d’antibiothérapie locale.

Applications biquotidiennes de vaseline (après les soins de toilette).

Chez l’adulte

  • pristinamycine per os : 1 g 3 fois par jour pendant 7 jours ;
  • céfalexine per os : 2 à 4 g par jour pendant 7 jours.

Si allergie à la pénicilline :

  • pristinamycine per os : 1 g 3 fois par jour pendant 7 jours.

Chez l’enfant

  • amoxicilline-acide clavulanique : 80 mg/kg/j (dose exprimée en amoxicilline) pendant 7 jours ;
  • céfadroxil : 100 mg/kg/j pendant 7 jours.

Si allergie à la pénicilline :

  • josamycine : 50 mg/kg/j pendant 7 jours.

 

Autres infections bactériennes cutanées

Consulter les fiches mémo préconisant les durées d'antibiothérapie dans les infections bactériennes cutanées suivantes :

 

 


Contact Us

Service des bonnes pratiques