Share Impression

Repères – Les revues de morbi-mortalité (RMM)

Article HAS - Mis en ligne le 01 déc. 2015

 

Le milieu des soins ne s’appuie encore que trop peu sur le retour d’expériences pour concevoir et gérer la sécurité de ses activités. Les revues de morbi-mortalité (RMM) constituent un moyen et un espace privilégié pour analyser collectivement un évènement indésirable associé aux soins (EIAS).

Qu’est-ce qu’une revue de morbi-mortalité (RMM) ?

Une revue de morbidité et de mortalité (RMM) est une démarche collective qui permet de tirer profit de l'analyse des évènements indésirables associés aux soins (EIAS) survenus pour éviter qu’ils se renouvellent. C’est une démarche de retour d’expérience.

Une RMM  traite de cas réels comme la survenue d'un décès, d’une complication, ou d’un évènement qui aurait pu causer un dommage au patient (appelé aussi évènement porteur de risque). L’analyse doit être globale et prendre en compte tous les aspects humains, techniques et organisationnels ayant concouru à la prise en charge des patients. On parle aussi à ce propos d’analyse dite « systémique ». Les méthodes permettant d’analyser ces EIAS en RMM feront l’objet d’un prochain article, mais on peut d’ores et déjà citer la méthode Alarm souvent adoptée en santé.

Une RMM permet ainsi, en réfléchissant collectivement sur les prises en charge réalisées : Schéma - RMM et démarche qualité

  • de décrire les pratiques et les processus de soins réalisés ;
  • d'identifier, parmi ces pratiques, celles jugées non optimales, ainsi que les problèmes rencontrés lors de la prise en charge ;
  • de les analyser de manière approfondie (analyse systémique)  afin d'en rechercher les causes ;
  • d'identifier également les actions et les éléments ayant permis d'éviter des dommages chez le patient ;
  • de proposer des actions d'amélioration visant à diminuer la probabilité d'apparition des causes à l'origine du risque (actions préventives) ou à limiter leurs effets délétères et leur gravité (actions protectrices). Actions qu’il conviendra de mettre en place et de suivre.

 

Qui peut mettre en place une RMM ?

Tous les professionnels de santé sont concernés. Quelles que soient leurs modalités d’exercice, tous peuvent mettre en place une RMM.

A l’origine réalisées au sein des établissements de santé, les RMM commencent maintenant à se développer pour les soins de ville. La HAS avec le Ceppral, structure régionale rhônalpine dédiée à la sécurité, ont expérimenté pendant deux ans des RMM pluriprofessionnelles en ville afin de tester la faisabilité et l’intérêt de la démarche en ambulatoire.


Comprendre pour s’améliorer

Il s’agit, au cours d’une RMM, de s’engager dans une démarche d’amélioration de la qualité. La non culpabilisation des personnes qui ont participé à la prise en charge est indispensable à l’objectivité et au succès de la recherche des causes, ainsi qu’à la pérennité des RMM. Il convient de décrire les faits et d’analyser des situations s’étant produites, pour apprendre et comprendre afin d’agir ensemble pour renforcer la qualité et la sécurité des soins, sans porter de jugement sur les personnes, ni rechercher une faute et un responsable. La mise en place d’une RMM apporte ainsi la preuve de la réactivité des professionnels de santé face à une situation de risque qui pourrait se renouveler.

 

La mise en place d’une RMM est-elle obligatoire ?

Depuis 2010, les RMM sont obligatoires dans certains secteurs d’activité en établissement de santé (cf. critère 28.a du manuel de certification) : en chirurgie, en anesthésie-réanimation et en cancérologie ainsi que pour l’accréditation des médecins et des équipes médicales exerçant une spécialité à risque (chirurgie, obstétrique, anesthésie…).

Néanmoins, ces démarches doivent faire partie intégrante de l’activité habituelle de tous les autres secteurs. Leur mise en place pérenne et leur tenue régulière au sein d’un secteur d’activité a des effets positifs sur la culture de sécurité des professionnels. Il convient également de privilégier en RMM le choix et  la qualité d’analyse d’un cas plutôt que leur nombre.

 

Quatre vidéos à disposition 

Afin de promouvoir le déploiement de cette activité auprès des professionnels de santé, la HAS a réalisé des vidéos dont l’objectif est de décrire pour convaincre. 4 séquences vidéo de quelques minutes ont été réalisées afin de bien mettre en évidence les étapes clés du succès en RMM :  

Le comité de rédaction de la rubrique « Sécurité du patient » – HAS

Voir aussi