Share Print

Qualité et sécurité des soins en secteur de naissance

Web page - Posted on Dec 02 2014

Près de 800 000 accouchements ont lieu chaque année en France. A côté des grossesses et des accouchements dont le déroulement est normal, il convient de prendre en compte divers facteurs de risques, susceptibles de compromettre la sécurité de la mère et de l’enfant :
• des facteurs de risque maternels et/ou fœtaux et obstétricaux dont l’identification en amont de la naissance doit être optimisée afin d’anticiper l’organisation de la prise en charge de l’accouchement, du nouveau-né et des suites de naissance et d’orienter la femme enceinte vers un établissement adapté aux besoins ;
• des situations critiques pendant le travail, imprévisibles, à risque pour la mère et/ou le nouveau-né, nécessitant une prise en charge en urgence ;
• des défaillances de l’organisation, du travail en équipe et des pratiques professionnelles pouvant générer une prise en charge sous-optimale. 

Un guide sur la qualité et la sécurité des soins dans le secteur de naissance et sa synthèse sont ainsi proposé pour notamment accompagner l’équipe pluridisciplinaire du secteur de naissance lors de la définition de sa démarche d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.
L’objectif de ce guide est de contribuer à la création de conditions favorables à une prise en charge optimale de la parturiente et du fœtus/nouveau-né, définie notamment par la réduction de la morbidité et de la mortalité évitables de la mère et de l’enfant à naître.
Il promeut le travail en équipe pour renforcer l’efficacité de l’équipe pluridisciplinaire et pluriprofessionnelle du secteur de naissance grâce aux staffs réguliers, aux réunions de concertation pluridisciplinaire et aux exercices de simulation dont l’effet levier sur les résultats de soins en obstétrique et en réanimation néonatale est reconnu. Cette approche s’inscrit dans le cadre plus large d’une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, au service des familles.

Ce guide, en cohérence avec le programme national pour la sécurité des patients 2013-2017, intègre de nombreux travaux de la HAS :
• la gestion des risques dans le cadre du dispositif d’accréditation des médecins et des équipes médicales exerçant en établissements de santé ;
• le programme d’amélioration continue du travail en équipe (Pacte) ;
• le guide de bonnes pratiques en matière de simulation en santé ;
• les recommandations de bonnes pratiques sur le thème de la périnatalité ;
• les indicateurs Ipaqss « prévention et prise en charge initiale de l’hémorragie du post-partum » ;
• le programme « optimiser la pertinence du parcours de la patiente pouvant nécessiter une césarienne programmée à terme » sous l’égide de la DGOS et en partenariat avec les ARS et les réseaux de santé périnatale ;
• le développement professionnel continu (DPC) des médecins, sages-femmes, paramédicaux.

Point de vue du Pr Jacky Nizard…

La Haute autorité de santé a coordonné la rédaction d’un guide à l’attention des experts-visiteurs, mais aussi des équipes pluridisciplinaires, spécifique du secteur naissance, qualifié de « secteur à risque » avec pour objectif final la réduction de la morbidité et de la mortalité évitables de la mère et de l’enfant à naitre.
Ce secteur de naissance est composé notamment :
• des locaux de pré-travail ;
• des locaux de travail ;
• des locaux d'observation et de soins immédiats aux nouveau-nés ;
• d'au moins une salle d'intervention pour la chirurgie obstétricale.

La démarche de ce guide aborde les différents aspects de ce secteur, tels que le management stratégique et opérationnel, les fonctions de support, l’ensemble de la prise en charge des parturientes et des nouveau-nés, ainsi que toute une section sur l’évaluation et l’amélioration, rappelant la place de la gestion des risques, de la simulation et de toutes les démarches de prévention.
Dans ce cadre, il est stipulé dans ce guide que tous travaux (création, reconstruction ou réaménagement) doivent s’assurer que ces locaux, ainsi que la salle de surveillance post-interventionnelle, sont implantés de manière contiguë et au même niveau.

Le 03 décembre 2014
Pr Jacques Nizard – Hôpital universitaire Pitié Salpêtrière – Paris

Déclaration d'intérêts
Consultez la déclaration d'intérêt du Pr Jacques Nizart

Les propos tenus dans cet article sont sous la responsabilité de leur auteur.

See also