Share Print

DPC/Orthorisq

Web page - Posted on Nov 07 2014

Orthopédie & traumatologie et DPC, où en sommes-nous ? Explications du Pr Alain-Charles Masquelet, président de l'ODPC-COT

S’il fallait résumer en une courte phrase ce qu’il advient  du DPC en orthopédie-traumatologie on pourrait simplement affirmer que le DPC n’est pas un échec. En témoignent plus de cinq cents inscriptions, à ce jour, aux programmes 2014 élaborés et mis en œuvre par l’ODPC-COT.

Ce décollage qu’on est en droit de considérer comme les prémices d’une réussite est la résultante de trois facteurs :
- en premier lieu, l’engagement des praticiens, intimement convaincus de la nécessité formelle et pratique d’une formation entretenue tout au long de leur carrière ;
- en second lieu, la ferme volonté du CNP de la Sofcot d’assurer une place grandissante au DPC-COT ; l’enjeu en effet, était de préserver l’unité d’une spécialité dont l’expansion a engendré une multiplication des domaines d’activité, régis par des sociétés savantes dites de surspécialité. C’est désormais un fait acquis dans la mesure où l’ODPC-COT a signé des contrats avec chacune de ces sociétés et avec l’organisme d’accréditation Orthorisq. Des représentants en grand nombre siègent au sein de la Commission scientifique et pédagogique qui est l’organe vital de l’ODPC-COT ;
- enfin, la diversité des programmes permet à tout praticien de choisir ce qui s’accorde au plus près de son activité réelle. La détermination de la Sofcot d’investir  massivement dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication, notamment le e-learning, permet d’offrir des formations non présentielles.

Cependant le chantier n’est pas achevé ; la pleine réussite du DPC-COT est encore tributaire d’une plus grande souplesse à établir dans les offres de programmes et surtout de l’affichage d’une concordance effective entre l’acquisition ou l’actualisation des connaissances et l’évaluation des pratiques de terrain. En contrepartie, sont attendus de réels efforts de simplification et d’unification de la part des pouvoirs publics dans la mise en œuvre institutionnelle du DPC.

Le 11/11/2014
Pr Alain-Charles Masquelet – Président ODPC-COT

Déclaration d'intérêts
Consulter la déclaration d'intérêt du Pr Alain-Charles Masquelet

Les propos tenus dans cet article sont sous la responsabilité de leur auteur.

See also