English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression

Développement professionnel continu (DPC)

quest ce que le dpc

Le développement professionnel continu (DPC) a pour objectifs le maintien et l'actualisation des connaissances et des compétences ainsi que l'amélioration des pratiques.
Il s’adresse à l'ensemble des professionnels de santé et il constitue une obligation quel que soit le mode d'exercice.

La HAS a pour mission de valider et de mettre à disposition des méthodes pour aider les professionnels à mettre en œuvre leur DPC.

 

Pour toute question relative au dispositif de DPC, merci de consulter le site internet de l'Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC) : www.agencedpc.fr

 

 

Sections

 

La démarche

Pour satisfaire à son obligation de DPC, le professionnel de santé doit (au choix) :

  • se conformer au parcours pluriannuel de DPC défini par le collège national professionnel (CNP) de sa spécialité ;
  • justifier au cours d’une période de trois ans :
      • Soit de son engagement dans une démarche d’accréditation ;
      • Soit de son engagement dans une démarche de DPC comportant  au moins deux des trois types d’actions ci-dessous et au moins une action s’inscrivant dans le cadre des orientations prioritaires prévues à l’article  L. 4021-2.
Les 3 types d’actions sont :
  • des actions d’évaluation et d’amélioration des pratiques,
  • des actions de gestion des risques,
  • des actions de formation.

Les actions peuvent être suivies de façon indépendante ou être associées dans le cadre d'un même programme. Le professionnel de santé  peut faire valoir les formations organisées par l’université qu’il aura suivies.

Les actions se conforment à une des méthodes validées par la HAS.

 

Les méthodes de DPC

Les méthodes de DPC sont en cours de révision pour prendre en compte la nouvelle réglementation.

Certaines méthodes peuvent appartenir à plusieurs catégories, le classement ci-dessous est réalisé selon leur approche dominante.

- Évaluation et amélioration des pratiques

 

- Gestion des risques

  • Accréditation des médecins exerçant une spécialité ou une activité à risque (art. 16 de la Loi 2004-810 du 13 août 2004)
    Méthode qui peut aussi être valorisée en tant qu’action de formation et comme action d’évaluation et d’amélioration des pratiques
  • Gestion des risques en équipe
    Méthode qui peut aussi être valorisée en tant qu’action de formation et comme action d’évaluation et d’amélioration des pratiques
  • Revue de mortalité et de morbidité (RMM)
    Méthode qui peut aussi être valorisée en tant qu’action d’évaluation et d’amélioration des pratiques

 

- Formation

 

 

Documents complémentaires

Mis en ligne le 24 févr. 2017