Rechercher

Comment réduire les erreurs de site d’exérèse de lésions cutanées ?

Outil d'amélioration des pratiques professionnelles - Points-clés et solutions - Mis en ligne le 19/04/13

Points clés et solutions pour la sécurité du patient

Sur les 5 000 événements enregistrés dans la base de retour d’expérience en chirurgie plastique depuis 2008, l’analyse a mis en évidence un risque accru en chirurgie dermatologique. 85 événements ayant conduit à des erreurs de site opératoire (à l’exclusion des erreurs de patient) en chirurgie dermatologique ont été étudiés de façon approfondie afin de mettre en évidence les causes à l’origine de cette situation à risque.
La solution pour la sécurité proposée vise à réduire les causes profondes identifiées.

Contexte de la situation à risques

Deux mécanismes différents peuvent conduire à un défaut d’exérèse d’une lésion cutanée :

  • une erreur de localisation (intervention sur un mauvais site) ;
  • une exérèse insuffisante (rendue difficile par une biopsie préalable).

Causes de la situation à risques

  • Une défaillance de communication ;
  • une prise en charge opératoire trop rapide ;
  • une défaillance dans le suivi postopératoire des résultats d’anatomopathologie.

Qui est concerné ?

Cette solution pour la sécurité su patient est recommandée en chirurgie dermatologique lorsque le nombre ou la situation des lésions font craindre un risque d’erreur de repérage, et particulièrement lors de la prise en charge de lésions malignes (carcinome basocellulaire ou épidermoïde, naevus modifié ou atypique, mélanome malin et mélanome de Dubreuilh).
Sont concernées toutes les activités de chirurgie plastique ou de dermatologie conduisant à l’exérèse d’une lésion cutanée. Cette activité peut se dérouler en médecine de ville ou en établissement de santé : en soins externes, en ambulatoire ou en hospitalisation.

Date de validation - janvier 2013

Documents

En savoir +

Mots clés