English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression
Fiche bon usage des médicaments

Art 50, Zondar, Chondrosulf, Piasclédine, Dolenio, Flexea, Osaflexan, Structoflex et Voltaflex : service médical rendu insuffisant dans le traitement symptomatique de l’arthrose

  • Le traitement de l’arthrose comporte des mesures hygiénodiététiques, orthopédiques et de kinésithérapie, adaptées selon le patient. Lors des poussées douloureuses, ce traitement comprend principalement des antalgiques.
  • Les médicaments dits antiarthrosiques symptomatiques d’action lente n’ont une AMM que dans le traitement symptomatique à effet différé de l’arthrose de la hanche et du genou pour la chondroïtine sulfate, la diacerhéïne et les insaponifiables d’huiles d’avocat et de soja et de l’arthrose légère à modérée du genou pour les glucosamines.
  • Leurs effets sur la douleur et la gêne fonctionnelle liées à l’arthrose sont minimes et de pertinence clinique discutable. Ils ne permettent pas de réduire la consommation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).
  • De ce fait, le service médical rendu par ces médicaments est insuffisant pour justifier leur prise en charge par la solidarité nationale.

Documents

Documents d'avis

Mis en ligne le 11 juil. 2013