English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression
18 juillet 2013 | Communiqué de presse

Télémédecine : deux outils à disposition des acteurs du monde de la santé

La télémédecine, pratique médicale à distance fondée sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, est aujourd’hui considérée comme un levier d’action susceptible d’apporter une réponse aux défis organisationnels et économiques de l’offre de soins. L’amélioration de la qualité et de l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire et l’optimisation de l’utilisation des ressources humaines, financières et technologiques disponibles sont les principaux enjeux associés à son développement. Consciente de ces différents défis, la HAS publie ce jour deux travaux sur le sujet pour accompagner le développement des projets de télémédecine : un cadre d'évaluation médico-économique ainsi qu’une grille de pilotage et de sécurité des projets de télémédecine.

equipe medecin ordinateur 02Les attentes autour de la télémédecine sont aujourd’hui très importantes car cette dernière devrait aider à faire face aux nouveaux enjeux auxquels le système de santé est confronté (vieillissement de la population, augmentation des maladies chroniques, inégale répartition des professionnels de santé sur le territoire, diminution de la démographie médicale, contraintes économiques). Cependant, son développement pose aux pouvoirs publics, aux patients et aux professionnels (de santé et industriels) de nouvelles questions : qualité des soins, risques, impacts économiques,… Pour y répondre, la HAS propose aux acteurs de santé (porteurs de projets de télémédecine, professionnels de santé…) plusieurs outils pour construire, piloter et évaluer leurs projets.

 

Un cadre d’évaluation pour apprécier l’efficience des projets de télémédecine

Interrogée sur la question de l’efficience de la télémédecine, la HAS a effectué une revue de littérature internationale. L’objectif était d’identifier les spécialités ou pathologies pour lesquelles la télémédecine pourrait être efficiente (coût/efficace) par rapport à l’organisation actuelle de la prise en charge. Cependant, aucune conclusion ferme n’a pu être tirée en raison de l’hétérogénéité des études sur le sujet, tant au niveau de leur qualité méthodologique que des différences en termes d’activité et d’organisation des soins entre les pays où elles ont été réalisées.

Afin de pallier ce manque de connaissances médico-économiques en France sur ce sujet, la HAS propose un cadre méthodologique pour l’évaluation de l’efficience des projets de télémédecine.

L’objectif de ce cadre est d’améliorer la qualité des évaluations, en particulier, l’homogénéité méthodologique des études et de disposer à court terme des données nécessaires pour évaluer l’efficience des projets de télémédecine. La démarche se veut pédagogique :

  • Dans un premier temps, la construction de la matrice d’impacts, représentation des effets attendus de la télémédecine, permet de délimiter le périmètre de l’évaluation médico-économique ; une application aux 4 chantiers prioritaires identifiés par la DGOS est également disponible (permanence des soins en imagerie, prise en charge de l’accident vasculaire cérébral, santé des personnes détenues et prise en charge d’une maladie chronique).
  • Dans un second temps, sont détaillés les points clés méthodologiques à prendre en compte dans la réalisation de l’évaluation médico-économique.

 

Grille de pilotage et de sécurité pour un projet de télémédecine 

Un second travail rendu public par la HAS ce jour a comme objectif d’assurer aux patients que leur prise en charge dans le cadre d’une activité de télémédecine est effectuée avec une qualité et une sécurité au moins équivalentes à celles d’une prise en charge classique. Le document identifie ainsi 55 points critiques auxquels les promoteurs doivent être particulièrement attentifs lors du développement du projet de télémédecine. Quatre phases spécifiques de développement du projet ont été identifiées :

  • phase de conception,
  • phase de déploiement,
  • phase de mise en production,
  • phase d’évaluation et de retour d’expérience.

Ces 4 phases doivent être pensées globalement, préalablement au lancement du projet de télémédecine, même si elles sont ensuite analysées au fur et à mesure du développement dans le temps. Pour chaque point critique, des objectifs opérationnels et des conseils sont proposés ainsi que des références et des exemples pour aller plus loin.

Mis en ligne le 18 juil. 2013
Le Webzine de la HAS
Accès au Webzine de la HAS

Vos interlocuteurs

Service de presse HAS

  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter

VIDÉO

L'activité physique entre-t-elle dans le traitement des maladies ?