English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression

Consultation publique - L’auto-administration des médicaments par le patient/entourage en établissement de santé sanitaire, dont l’Hospitalisation A Domicile (HAD)

Medecin donne des explications a une vielle femmeLa HAS engage une réflexion sur le rôle du patient et de son entourage, dans sa prise en charge médicamenteuse, et en particulier, lors de l’administration des médicaments en établissement de santé. Il s’agit de recueillir le point de vue de l’ensemble des parties prenantes (professionnels de santé, représentants des usagers.) impliquées dans ce processus de soins.

La question du rôle du patient/entourage s’est posée lors de l’adaptation du guide « outils de sécurisation et d’autoévaluation de l’administration des médicaments » au secteur de l’Hospitalisation A Domicile (HAD) publié en mai 2013. Ce travail a mis en évidence l’auto-administration médicamenteuse par le patient avec l’aide éventuel de son entourage.

En effet, la pratique d’administration du médicament par le patient lui-même n’est pas une pratique conforme à la réglementation en vigueur en établissement de santé sanitaire. Le collège de la HAS n’a donc pas validé les travaux portant sur cette pratique. Les travaux appellent les remarques suivantes :

  • La pratique d’auto-administration est une pratique courante en HAD
  • La HAS ne peut s’autosaisir pour promouvoir des pratiques illégales
  • La pratique de l’auto-administration ne se limite pas au seul champ de l’HAD

 

Suite à ces travaux, la HAS a organisé une consultation publique qui s’est déroulée entre le 17 novembre 2014 et le 21 janvier 2015 à partir d’un questionnaire, puis des rencontres avec les parties prenantes en juillet 2015,  afin de recueillir l’avis des professionnels de santé et des associations de malades.

 

La consultation fait ressortir une attente forte des professionnels de santé et des patients sur différents points :

  • L’affirmation de l’autonomie du patient et son implication comme co-acteur de sa sécurité sous certaines conditions : Une adaptation au cas par cas pour décider de cette pratique, en accord avec le patient et de son entourage, une évaluation avec des critères définis et un suivi.
  • L’évolution attendue de la réglementation qui doit mieux  prendre en compte le principe de réalité de l’auto-administration sans abaisser pour autant la sécurité du patient ;
  • Le fait que tous les secteurs hospitaliers sont concernés, avec une attention particulière pour l’HAD;
  • La nécessaire mise à disposition d’outils pour les professionnels de santé, voire les patients.

 

Retrouvez l’intégralité des résultats de la consultation publique et de la rencontre des parties prenantes, dans le rapport ci-dessous.

Consultation publique " L’auto administration des médicaments en établissement de santé par le patient/entourage "

 

Documents

Mis en ligne le 30 déc. 2015