English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression

Comment réduire les hospitalisations non programmées des résidents des Ehpad

Fiche points clés organisation des parcours

Date de validation
juillet 2015

Les hospitalisations non programmées des résidents en Ehpad sont fréquentes, souvent répétées et très variables selon les pays.

  • Certaines hospitalisations et passages aux urgences pourraient être évités si les comorbidités et les syndromes gériatriques étaient pris en charge de façon optimale ou prévenus en Ehpad. Il s’agit d’hospitalisations potentiellement évitables (de 19 à 67 % selon les études).
  • D’autres hospitalisations peuvent être considérées comme des hospitalisations inappropriées. Dans ce cas, la pertinence et/ou le rapport bénéfice/risque sont discutables par rapport à des soins qui pourraient être réalisés dans l’Ehpad ou selon d’autres organisations que le recours à l’hospitalisation, sans perte de chance pour le résident.

Ces hospitalisations non programmées potentiellement évitables et inappropriées ont un impact négatif sur les patients âgés fragiles ou dépendants et favorisent le déclin fonctionnel et cognitif.

Leur prévention relève de plusieurs stratégies complémentaires à mettre en œuvre : d’une part, de la prise en charge optimale des maladies chroniques et des syndromes gériatriques par les médecins traitants, et d’autre part, de la mise en place par l’Ehpad de politiques de prévention des risques  et d’alternatives à l’hospitalisation.

Ce travail traite de la réduction des hospitalisations non programmées, potentiellement évitables ou inappropriées, des résidents des Ehpad, en ciblant les causes les plus fréquentes  et en se focalisant sur les interventions qui ont démontré leur efficacité dans la littérature.

Il a été réalisé conjointement par la HAS et l'ANESM.

Points clés

Conditions de base à réunir

  • S’assurer de la permanence des soins.
  • Assurer la coordination des soins et la continuité des soins en lien avec le médecin traitant dans l’Ehpad ;
  • Organiser le travail en pluridisciplinaire
  • Mettre en place les DLU (dossier de liaison d’urgence) et une procédure de gestion des urgences

Faire un état des lieux et prioriser 

  • Commencer par un état des lieux des hospitalisations (programmées ou non) et des facteurs de risques d’hospitalisation.
  • Evaluer les ressources mobilisables en interne et externe
  • Et prioriser les interventions à mettre en place

Mobiliser les ressources internes et externes 

  • Informer et former les soignants
  • Informer et mobiliser les médecins traitants et les autres  professionnels libéraux et mettre en place régulièrement la commission de coordination gériatrique
  • Informer les résidents et leurs familles 
  • Travailler dans un partenariat effectif  et conventionner avec les ressources externes.

Commencer, suivre, adapter et poursuivre les actions

  • Commencer par un ou deux objectifs réalistes et réalisables.
  • Suivre et analyser les retours d’expérience et les différents indicateurs en réunions
    pluriprofessionnelles, adapter les interventions, les formaliser  et poursuivre dans la durée.
  • Informer et motiver l’ensemble des acteurs
  • S’appuyer sur les succès pour poursuivre avec d’autres objectifs.

Documents

Version Anglaise

 

 

Mis en ligne le 27 juil. 2015