icone-retour-accueil  > Les pratiques  > Imagerie médicale  >  Accréditation en équipe

Accréditation en équipe

15.10.2015
Mots clés : 

Les défaillances de fonctionnement de l’équipe sont les causes les plus fréquemment retrouvées dans l’analyse des événements indésirables associés aux soins (EIAS).  Ainsi, après avoir accrédité plus de dix mille médecins depuis 2007, la HAS, en 2014, enrichit le dispositif d’accréditation par des démarches d’accréditation en équipes de médecins d’une même spécialité.

Les médecins de l’équipe s’engagent ensemble dans cette démarche de réduction des risques en réalisant un programme annuel défini par leur spécialité. Celui-ci demande, comme le programme individuel, la mise en œuvre de recommandations, la réalisation d’activités et l’analyse et la déclaration d’EIAS. Il diffère, cependant, du programme individuel puisque sa réalisation intègre une dimension collective et quelques actions spécifiques sur le travail en équipe, sur le partage d’information, la coordination des acteurs ou l’homogénéité des pratiques. Par exemple, les EIAS sont sélectionnés et analysés par l’équipe en RMM puis ensuite déclarés à l’organisme agréé.

Une évaluation annuelle permet de porter une appréciation sur le fonctionnement de l’équipe et de ses membres. La HAS délivre à l’équipe une attestation de succès de réalisation de la démarche et un certificat d’accréditation individuel à chaque médecin. Si par ailleurs l’organisme agréé est reconnu comme organisme de DPC, les membres de l’équipe valident également leur obligation personnelle de DPC.

Le 16 octobre 2015
Philippe Chevalier – HAS Mission sécurité du patient

 


 

Accréditation en imagerie médicale : qui est concerné ?

Depuis 2006, l’accréditation des médecins s’adressait aux spécialités dites à risques, dont la radiologie interventionnelle. Etant basée sur la gestion des risques et la reconnaissance d’une implication médicale dans l’amélioration de ses pratiques, les radiologues s’étaient portés volontaires dès le début. La Société française de radiologie (SFR) était reconnue par la HAS parmi les premiers organismes agréés. Cependant, nous avions également identifié des difficultés d’application pour notre spécialité dont notamment la nécessité d’intégrer l’ensemble des médecins de la spécialité, de pouvoir travailler en équipe et d’intégration avec la FMC puis le DPC. Pour ces raisons, nos programmes n’ont pas démarré.

Nous sommes aujourd’hui dans une refonte complète de notre proposition en accord avec le collège professionnel de notre discipline et la HAS pour orienter l’accréditation autour d’un engagement d’équipe médicale comme l’expérimentent actuellement la gastroentérologie et l’anesthésie-réanimation. L’exercice de la radiologie et de l’imagerie médicale ne se conçoit actuellement que dans une organisation de groupe afin de répondre aux critères de qualité nécessaire à notre profession. Six thématiques autour de la gestion des risques sont à l’étude :

• la radiologie interventionnelle,
• la gestion de la dose (ir),
• la gestion des ondes électromagnétiques (IRM),
• la gestion des interfaces (relations médecins radiologues avec les personnes soignées et les demandeurs),
• l’hygiène,
• la gestion des produits et petits matériels (produits de contraste, drogues, matériels interventionnels implantables ou non, …).

La démarche de l’équipe médicale pourra s’intéresser à un ou plusieurs de ses sujets ; l’inscription à cette démarche reste individuelle au sein de l’équipe. Les manipulateurs ou autres personnels pourront être bien entendu associés à ces travaux autour de la gestion des risques, bien que l’accréditation s’adresse à des médecins. L’organisme agréé serait l’ODPC-RIM qui proposera les programmes aux équipes ; le volontariat reste de mise. L’accréditation valide le DPC. L’accréditation s’adresse donc aux médecins radiologues, quel que soit leur mode d’exercice, travaillant en équipe et souhaitant s’engager dans une démarche de gestion des risques au sens large.

Le 16 octobre 2015
J.P. Beregi, J.J. Wenger, F. Joffre
Relecteurs : J.F. Meder, J.A. Simonnet, J. Lenourichel (SFR)

Déclaration d'intérêts
Consultez la déclaration d’intérêt de J.P. Beregi, J.J. Wenger, F. Joffre

Les propos tenus dans cet article sont sous la responsabilité de leurs auteurs.

 

Nous contacter