English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression
Guide méthodologique

Audit clinique : bases méthodologiques de l'EPP

Date de validation
avril 1999

Ce document propose une méthode d'évaluation qui permet à l'aide de critères déterminés de comparer les pratiques de soins à des références admises, en vue de mesurer la qualité de ces pratiques et des résultats de soins avec l'objectif de les améliorer. Des outils pratiques sont proposés en annexes.

 

Une méthode est l’ensemble des démarches raisonnées, à suivre pour parvenir à un but. L'audit clinique distingue 6 étapes.

  1. Choix du thème
  2. Choix des critères
  3. Choix de la méthode de mesure.
  4. Recueil des données.
  5. Analyse des résultats.
  6. Plan d'actions d'amélioration et réévaluation.

Le cadre opérationnel guide le développement de chaque étape :

  • l'intitulé de l'étape fixe les contours du champ à traiter ;
  • l'exploration de ce champ nécessite la définition d'un ou plusieurs objectifs opérationnels, clairs, précis, traduisant le résultat attendu ;
  • la réalisation de l'objectif fixé impose la mise en place d'actions concrètes ;
  • le résultat obtenu en fin d'étape doit être en conformité avec l'objectif fixé.

La sélection des critères à mesurer dans la réalité doit se limiter aux éléments représentatifs de la qualité afin que l'évaluation des pratiques s'insère dans l'activité des services sans la perturber.

L'analyse des écarts observés identifie les différentes causes qui peuvent être de nature :

  • professionnelle (ex : manque de connaissances) ;
  • institutionnelle (ex : manque de méthode et/ou matériels inadéquats) ;
  • organisationnelle (ex : manque de coordination dans la prise en charge du patient) ;
  • personnelle (ex : manque de conviction et de motivation).

Le plan d’amélioration identifie :

  • les mesures correctives dont la priorité est définie en fonction de la gravité des écarts et de la nature des actions à mettre en oeuvre ;
  • le calendrier prévisionnel ;
  • le responsable de chaque action.

Une réévaluation, habituellement un an après la première étude, permet de mesurer l'impact des actions correctives. Si la sécurité du patient est en cause, des actions d'amélioration s'imposent de façon urgente et la réévaluation a lieu rapidement.

 

 

Documents

Mis en ligne le 15 déc. 2008