English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
impression
Evaluation des technologies de santé

Évaluation de l’imagerie cardiaque non invasive dans le diagnostic des coronaropathies chroniques stables

Date de validation
novembre 2016

Objectif

L’objectif étant de réserver la coronarographie, examen invasif, aux patients pour lesquels elle est indispensable (en vue d’une éventuelle revascularisation coronaire).

Les examens non invasifs d’imagerie concernés par le présent rapport sont : l’échocardiographie d’effort ou de stress pharmacologique, la coro-TDM, l’IRM de stress pharmacologique, la tomoscintigraphie (TEMP) myocardique d’effort ou de stress pharmacologique, et la tomographie par émission de positons (TEP) au 18FDG.


Méthode

L’évaluation de la HAS a reposé sur :

  • le recensement systématique et l’analyse des documents synthétiques (recommandations de bonne pratique et rapports d’évaluation technologique) décrivant les pratiques recommandées et l’analyse de leur cohérence entre janvier 2010 et octobre 2016 ;

  • le recensement et l’analyse des études comparatives de performances diagnostiques sur la période janvier 2012 (date de publication de la dernière recommandation) - octobre 2016 ;

  • le recensement et l’analyse des études comparatives d’utilité clinique (comparaison entre techniques ou entre stratégies) sur la période janvier 2012 - octobre 2016 ;

L’objectif des deux derniers points est d’évaluer l’impact que pourrait avoir les résultats des études les plus récentes sur les conclusions des recommandations de bonne pratique.

  • le recueil du point de vue des Collèges nationaux professionnels concernés (Conseil national professionnel de cardiologie, Conseil national professionnel de médecine nucléaire, Conseil professionnel de la radiologie française).

 

Conclusion

L’analyse de l’ensemble des données disponibles indique une cohérence et convergence des conclusions pour proposer une démarche diagnostique qui repose sur un algorithme souple. Ainsi, la HAS préconise qu’un examen non invasif fonctionnel de stress doit être choisi comme examen de première intention, à savoir l’échocardiographie d’effort ou de stress pharmacologique, la coro-TDM, l’IRM de stress pharmacologique, la tomoscintigraphie (TEMP) myocardique d’effort ou de stress pharmacologique, et la tomographie par émission de positons au rubidium (TEP au 82Rb). Les données de la littérature et les positions des parties prenantes ne permettent pas de faire une hiérarchisation entre les différents examens. Néanmoins, des éléments sont à prendre en considération pour le choix de l’examen initial. Par ailleurs, la HAS considère que la coro-TDM constitue un examen intéressant pour les patients présentant une probabilité pré-test intermédiaire basse (15-50 %).

Documents

Version Anglaise

Mis en ligne le 02 déc. 2016