Rechercher

Comment réagir face à une difficulté d’ablation du matériel d’ostéosynthèse ?

Outil d'amélioration des pratiques professionnelles - Points-clés et solutions - Mis en ligne le 24/01/17

Points clés et solutions pour la sécurité du patient

 

La base de retour d’expérience du dispositif d’accréditation des médecins et des équipes médicales, appelée base REX-HAS, collecte les évènements indésirables associés aux soins (EIAS) survenus lors des pratiques quotidiennes. Les enseignements qui en sont retirés se traduisent notamment par l’élaboration de « Solutions pour la sécurité du patient » (SSP) permettant d’améliorer les pratiques, de réduire la survenue des évènements ou d’en atténuer les conséquences. La production de SSP fait partie des missions des organismes agréés accréditation. Les SSP de type 2 sont des productions propres et spécifiques aux organismes agréés sur les risques d’une spécialité.

Ces généralités sont rappelées, par la HAS, en page 2 de la fiche « Points clés et solution, sécurité du patient. 

L’organisme agréé des chirurgiens orthopédistes et traumatologues, Orthorisq, propose aux chirurgiens de la spécialité une solution opérationnelle et préventive permettant de faire face aux difficultés d’ablation de matériel d’ostéosynthèse lors de ré interventions.

La solution pour la sécurité du patient et la sécurité des soins d’Orthorisq  préconise la présence de matériel de « secours » adapté dans tout bloc opératoire effectuant de la chirurgie orthopédique et traumatologique. Les points clés et solutions en livrent les détails.

Dans le cadre du suivi de cette SSP, toute difficulté rencontrée lors de sa mise en œuvre devra être directement communiquée à Orthorisq, afin que celui-ci évalue la nécessité de la réviser ou de l’actualiser pour améliorer la sécurité des patients.

 

Date de validation - décembre 2016

Documents

En savoir +

Tags