impression
7 décembre 2017 | Communiqué de presse

La HAS a développé un outil pour aider les professionnels à orienter les patients en HAD

L’hospitalisation à domicile (HAD) permet d’éviter ou de raccourcir une hospitalisation conventionnelle en offrant aux patients la possibilité d’être soignés sur leur lieu de vie. Malgré une politique en faveur du développement de l’HAD menée par les pouvoirs publics, cette possibilité reste sous-utilisée et encore trop peu connue par les professionnels de santé. C’est pourquoi la HAS a développé le premier outil en ligne d’aide à la décision pour les médecins prescripteurs, qui permet d’estimer si un patient est éligible ou non à cette modalité d’hospitalisation.

Depuis 2009, l’hospitalisation à domicile est reconnue en France comme une modalité d’hospitalisation à part entière. Elle permet d’assurer, en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient, des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés sur le lieu de vie du patient. Ces soins se différencient de ceux habituellement dispensés à domicile par la complexité et la fréquence des interventions. Cette modalité d’hospitalisation offre les mêmes conditions de sécurité et de qualité des soins que celles exigées dans un établissement hospitalier. Elle n’est mise en place que sur prescription médicale et avec l'accord du patient et du médecin traitant (ou du médecin désigné par le patient) qui assure la coordination de la prise en charge médicale.

Malgré une dynamique volontariste des pouvoirs publics de développer cette modalité d’hospitalisation sur l’ensemble du territoire, l'hospitalisation à domicile occupe encore une place marginale dans le parcours de soins en raison notamment d’une méconnaissance de sa spécificité de la part des professionnels de santé. Face à ce constat, la HAS propose d’améliorer la connaissance de cette forme d’hospitalisation par une clarification des critères d’orientation des patients et par le développement d’un outil en ligne d’aide à la décision d’orientation des patients en HAD à destination de l’ensemble des médecins prescripteurs (de ville ou à l’hôpital).

Objectifs : sensibiliser les professionnels de santé à l’existence de cette alternative et à la possibilité d’y recourir quand cela est justifié, et répondre à la demande croissante des patients qui souhaitent être soignés à domicile. 

Mieux évaluer l’éligibilité d’un patient à une hospitalisation à domicile…

La HAS met aujourd’hui à disposition cet outil d’aide à la décision d’orientation des patients en HAD. L’outil « ADOP-HAD » est disponible en ligne via l’adresse http://adophad.has-sante.fr et a un format compatible avec les ordinateurs, les téléphones portables et les tablettes.

Facilement accessible, il doit permettre aux prescripteurs d’identifier rapidement les patients pour lesquels une demande de prise en charge en HAD est pertinente. Grâce à cet outil, les médecins peuvent tester l’éligibilité à cette modalité d’hospitalisation de tous les patients quelle que soit leur provenance (domicile, hôpital et établissements médico-sociaux ou sociaux avec hébergement).

L’outil peut être utilisé en amont de la décision d’orientation du patient pour permettre :

  • d’envisager la sortie du patient le plus tôt possible au cours d’une hospitalisation conventionnelle avec hébergement afin de favoriser un retour précoce à domicile ;

  • d’éviter une hospitalisation conventionnelle avec hébergement au profit d’une prise en charge du patient sur son lieu de vie.

La HAS souligne que si le patient est éligible à une hospitalisation à domicile, l’admission effective doit être ensuite discutée entre l'équipe de l'HAD, le médecin traitant (ou celui désigné par le patient), et avec le patient lui-même.

… grâce à un outil accessible en ligne et simple d’utilisation

 « ADOP-HAD » se présente sous la forme d’un algorithme avec différents critères de sélection à cocher visant à déterminer la pertinence du recours à l’hospitalisation à domicile.

Centrés sur les besoins en soins des patients, les critères prennent en compte sa situation clinique mais aussi d’autres aspects tels que le niveau de dépendance ou la vulnérabilité psycho-sociale.

Ces critères ont été définis à partir de la spécificité des soins administrés en HAD et de façon à englober la diversité des modes de prise en charge qui y sont autorisés. Ils sont adaptables aux évolutions de l’activité médicale de cette modalité d’hospitalisation.

En pratique, le prescripteur répond à des questions successives (maximum 8 clics) du type « l’état de santé du patient nécessite-t-il l’administration de médicaments de la réserve hospitalière ? » ;  « l’état du patient répond-il à l’une des situations suivantes ? (il est à risque d’aggravation, il a eu des recours réitérés à l’hospitalisation avec hébergement ?…) ».

Au terme de l’évaluation, un document PDF est proposé qui récapitule le résultat et les différents critères sélectionnés. Celui-ci peut être conservé dans le dossier patient et utilisé dans les échanges avec l’équipe de l’hospitalisation à domicile  pour décider de l’admission effective du patient. 

La HAS présente ce jour son travail et l’outil d’aide à l’orientation des patients en HAD à l’occasion d’un atelier lors des universités d’hiver de l’hospitalisation à domicile organisées par la FNEHAD*.


 

*Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile

 

Mis en ligne le 07 déc. 2017