English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée

Rechercher par silhouette

impression
Fiche Développement Professionnel Continu

L’encadrement de stages. La maîtrise de stage/le tutorat

Juin 2018

La démarche du maître ou du tuteur correspond à une méthode de formation.

Elle permet aussi de réaliser une action d’évaluation et d’amélioration des pratiques.

Sections

Définition

Cette fiche concerne les maîtres de stage (MDS)/tuteurs (toutes professions de santé confondues) qui encadrent un stage professionnalisant[1] durant la formation initiale[2]. Elle décrit les activités pédagogiques développées par les MDS/tuteurs qui peuvent être prises en compte dans le cadre une démarche de DPC.

Un ou plusieurs stages sont obligatoires au cours de la formation initiale de plusieurs professions de santé, par exemple au cours des études des médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers, orthophonistes, audio prothésistes, masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs, préparateurs en pharmacie.

Les stages des étudiants sont encadrés par des maîtres de stage (MDS) ou des tuteurs qui ont pour mission, d’une part, d’accueillir l’étudiant et l’intégrer sur son lieu d’exercice et, d’autre part, d’assurer sa formation dans son cadre d’exercice. Durant le stage, le MDS/tuteur est l’interlocuteur privilégié du stagiaire et son référent professionnel.

Les stages sont centrés sur une démarche réflexive du stagiaire, à partir des situations rencontrées dans sa pratique de soins comme dans celle de son MDS/tuteur. C’est par un questionnement conjoint à partir des pratiques que l’étudiant repère les apprentissages à effectuer et sollicite les ressources nécessaires pour élaborer des solutions qu’il va pouvoir utiliser dans d’autres situations. Le suivi peut se faire à l’aide d’un support type portfolio, portefeuille, passeport formation, carnet de stage.

Tout encadrement d’étudiant ne valide pas systématiquement le DPC pour les MDS/tuteurs. L’activité du MDS/tuteur doit répondre à certaines exigences et sa démarche  doit  comporter  des  activités  explicites  d’acquisition/de renforcement des connaissances/compétences et d’analyse des pratiques qui seront prises en compte dans le programme de DPC.

Le MDS/tuteur effectue une démarche de DPC dès lors que l’accompagnement  de l’étudiant favorise une démarche réflexive du MDS/tuteur, confortée par le questionnement du stagiaire et les évaluations croisées autour des prises en charge des patients ; cela amène le MDS/tuteur à questionner sa propre pratique de soins et à chercher à l’améliorer.

Le stage implique en effet pour le MDS/tuteur des interactions avec le stagiaire : réflexion, questionnement, recherche de ressources, échanges de savoirs, élaboration de solutions, supervision directe et indirecte des mises en situation et transmissions, supervision des travaux d’écriture clinique.



[1] Un stage professionnalisant complète la formation de l’étudiant de manière opérationnelle et le prépare à entrer dans la vie active par une immersion dans le monde professionnel ; il est intégré et en situation authentique.

[2] La formation initiale concerne ici toutes les formations qualifiantes, spécialisations comprises.

 

Description

Le professionnel qui encadre les étudiants est agréé par la structure responsable de la formation initiale des étudiants et signe une convention avec cette structure pour chaque stage ; il signe une charte encadrant sa fonction.

  • L’agrément définit des prérequis professionnels et organisationnels (en termes d’expérience, d’activité et d’organisation).
  • La convention définit le cadre organisationnel du stage, notamment sa durée
  • La charte définit les obligations pédagogiques des MDS/tuteurs, notamment
    • suivre une formation pédagogique, initiale et continue ;
    • répondre aux activités pédagogiques attendues ; notamment superviser les activités et les actes réalisés par l’étudiant, superviser et aider l’étudiant dans sa réflexion sur son activité et la rédaction d’un compte-rendu de ses apprentissages et contribuer à l’évaluation de l’étudiant ;
    • accepter l’évaluation de son activité pédagogique ;

Le stage se déroule dans le cadre d’exercice du MDS/tuteur. Il concerne des étudiants en stage professionnalisant, durant la formation initiale.

Le MDS/tuteur doit recevoir sur l’année un ou des étudiants au minimum pendant 3 mois consécutifs ou cumulés.

Les exigences attendues dans le cadre du DPC

À l’occasion d’un stage, la démarche du maître de stage/tuteur peut constituer une méthode de DPC dès lors que les différentes activités du MDS/tuteur réalisées en cours de stage sont explicites et tracées.

Fleche Analyser ses pratiques en identifiant des questions relatives à la prise en charge de ses patients : le MDS/tuteur se questionne sur les décisions prises et les stratégies mises en place, s’interroge sur les événements indésirables et problèmes rencontrés en cherchant les causes et des actions d’amélioration de la pratique

Cette analyse est renforcée par des activités conjointes, régulières, en groupe, entre plusieurs stagiaires et MDS/tuteurs, collaborateurs, équipe hospitalière, membres de réseaux de santé, pôles de santé, centres de santé, cabinets de groupe, maisons médicales, autres professionnels ; les échanges collectifs, avec une approche systémique, enrichissent l’analyse et valorisent la production de ces groupes d’analyse de pratiques.

Fleche Actualiser et acquérir des connaissances/compétences en cours de stage.

L’interaction entre le stagiaire et le MDS/tuteur et la recherche des informations de différentes sources dont les données de la littérature permettent de répondre aux questions sur la prise en charge des patients. Par exemple, la recherche par Internet en cours de consultation/lors de mise en situation professionnelle et/ou à distance, permet d’identifier les recommandations ou référentiels professionnels validés (identification
des sites conseillés, notamment institutionnels, HAS, ANSM et des lectures répondant à des critères de qualité) ; l’analyse critique dans une démarche EBM/EBP (evidence based medicine/evidence based practice) permet l’appropriation/adaptation au patient concerné et la mise en œuvre des recommandations dans la prise en charge des patients.

Fleche Tracer ces étapes et mettre en place un suivi des améliorations.

En parallèle avec le suivi de l’apprentissage de l’étudiant, le MDS/tuteur trace les éléments attestant de son implication dans la mise en œuvre des méthodes citées plus haut.

 

Documentation

Les documents requis sont :

Documents supports :

Par exemple : la copie de la convention et de la charte signées ainsi qu’une attestation individuelle d’activité de MDS/tuteur depuis au moins 1 an, le nombre d’étudiants encadrés et la durée des périodes de stages.

Documents de traçabilité :

Documents traçant les démarches engagées et les supervisions effectuées

Attestation de participation aux éventuelles activités d’enseignement complémentaires

 

Pour en savoir plus

  • Baudrit A. Le tutorat, richesses d’une méthode pédagogique. Paris : Éditions de Boeck; 2007.
  • Chamberland M, Hivon R. Les compétences de l’enseignant clinicien et le modèle de rôle en for-mation clinique. Pédagogie Médicale 2005;6(2) :98-111.
  • Côté L, Perry G, et Cloutier PH. Développer son modèle de rôle en formation pratique : la contri-bution d’une communauté de pratique de cliniciens enseignants. Pédagogie Médicale 2013;14 (4):241–53.
  • Dory V, de Foy T, Degryse J. L’auto-évaluation : postulat préalable, finalité de la mission éducative ou utopie pédagogique ? Clarifications conceptuelles et pistes pour une application en éducation médicale. Pédagogie Médicale 2009;10(3):41-53.
  • Kilminster S, Cottrell D, Grant J, Jolly B. MEE Guide No. 27: Effective educational and clinical su-pervision. Med Teach 2007;29(1):2-19.
  • Naccache N, Samson L, Jouquan J. Le portfolio en éducation des sciences de la santé : un outil d’apprentissage, de développement professionnel et d’évaluation. Pédagogie Médicale 2006;7(2):110-27.
  • Norcini J, Burch V. Workplace-based assessment as an educational tool: AMEE Guide No. 3. Med Teach 2007;29(9):855–71.
  • Parent F. et Jouquan J. Penser  la formation des professionnels de la santé, une perspective in-tégrative. Paris : Éditions de Boeck; 2013.
  • Villeneuve L. L’encadrement du stage supervisé. Montréal : Éditions Saint-Martin; 1994.

Documents



Mis en ligne le 25 juin 2018