English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
Depuis le 1er avril 2018, la HAS a repris les missions et travaux de l'Anesm
impression

Prise en compte de la souffrance psychique de la personne âgée : prévention, repérage et accompagnement

Le champ et le contexte

Les recommandations ont pour finalité de permettre aux professionnels travaillant auprès de personnes âgées aidées à domicile ou accueillies en établissement, de faire évoluer leurs pratiques quant à la prise en compte de la souffrance psychique. 

Elles s’inscrivent dans un contexte de mobilisation nationale pour une amélioration de la prévention du suicide des personnes âgées.

Elles s’adressent aux professionnels des « établissements et services qui accueillent des personnes âgées ou qui leur apportent à domicile une assistance dans les actes quotidiens de la vie, des prestations de soins ou une aide à l’insertion ». (Article L. 312-1, alinéa 6 du CASF).

 

Les objectifs

Le document a pour objectifs de donner des pistes de réflexion et d’action aux professionnels de l’accompagnement des personnes âgées dans :

  • le repérage des facteurs de risque de souffrance psychique de la personne ;
  • le repérage des expressions et des symptômes de souffrance psychique et/ou du risque suicidaire de la personne, mais aussi de son entourage proche (conjoint, enfant), lui-même vieillissant ;
  • la gestion des situations de crise ;
  • la coordination des professionnels pour un accompagnement interdisciplinaire et complémentaire de la personne en situation de souffrance psychique.

 

Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP)

Présentation générale

I. La prévention continue de la souffrance psychique

  • Favoriser l’instauration d’un climat de confiance dès les premières rencontres
  • Rappeler à la personne l’importance de sa participation à son projet personnalisé
  • Impliquer dans l’accompagnement le(s) aidant(s),avec leur accord et celui de la personne
  • Favoriser la stabilité de l’accompagnement de la personne
  • Identifier les possibles facteurs de risque de souffrance psychique
  • Mobiliser les ressources et les potentialités de la personne
  • Informer sur les actions de prévention de la souffrance psychique
  • L’essentiel

II. Le repérage précoce des signes de souffrance psychique

  • Identifier et repérer les signes révélateurs de souffrance psychique chez la personne et le(s) aidant(s)
  • Partager l’analyse des signes de souffrance psychique repérés
  • Soutenir les professionnels dans le travail de repérage des signes de souffrance psychique
  • L’essentiel

III. La prise en charge interdisciplinaire de la souffrance psychique

  • Identifier les professionnels ressources en santé mentale
  • Mobiliser la personne dans la prise en charge de sa souffrance psychique
  • Renforcer la coordination et la complémentarité des actions mises en oeuvre dans le parcours de soins de la personne
  • Adapter la prise en charge aux possibles évolutions de l’état de santé psychique de la personne et du ou des aidant(s) : aggravation, stabilité, amélioration
  • L’essentiel

IV. La gestion des situations de crise suicidaire

  • Organiser la gestion des moments de crise avec risque de passage à l’acte
  • Évaluer le degré d’urgence suicidaire, agir et alerter de façon adaptée Soutenir les personnes ayant été confrontées directement ou non au passage à l’acte suicidaire
  • L’essentiel

V. Cas pratiques pour l’appropriation de la recommandation

  • Présentation de cas pratiques
  • Aide à l’analyse des actions et des pratiques concernant le processus de prise en charge de la souffrance psychique

 

Annexes

Documents

Mis en ligne le 02 mai 2014