icone-retour-accueil  > En Établissements  >  « Inédit, une équipe mixte accréditée en chirurgie infantile »

« Inédit, une équipe mixte accréditée en chirurgie infantile »

27.03.2018

Le Dr Catherine Lerouzic est praticien hospitalier en chirurgie infantile au centre hospitalier de Brest et gestionnaire de l’organisme agréé en chirurgie infantile Chirped. Elle est à l’origine de l’accréditation de la première équipe chirurgicale infantile mixte (vasculaire et orthopédique) en France…

 

Pourquoi avoir engagé votre équipe dans une démarche d’accréditation ?  

J’étais moi-même accréditée au niveau individuel et j’ai initié la démarche d’accréditation en équipe en 2016. Au CHU, nous travaillions déjà ensemble au quotidien : les revues de morbi-mortalité (RMM) et la déclaration des évènements indésirables nous étaient familières. Mais je voulais valoriser davantage le travail des équipes et l’accréditation est une façon intéressante d’y parvenir. Cela ajoute de la valeur et de la pertinence à notre mission tout en renforçant la démarche qualité et la culture de la sécurité. J’espère également que cela pourra apporter à terme un avantage financier pour notre établissement. Ce qui fait l’originalité de cette initiative, c’est que nous sommes une équipe mixte composée de chirurgiens orthopédiques infantiles et de chirurgiens viscéraux pédiatriques : c’est une première en France.

 

Quels ont été les points positifs de cette accréditation en équipe ?  

La qualité du travail a été améliorée. Avant, nous ne nous retrouvions que trop rarement, aujourd’hui nous faisons régulièrement des points d’accréditation où sont présents à la fois les chirurgiens orthopédiques et viscéraux. Nous mettons en commun nos expériences pour élaborer des procédures particulières. Par exemple, nous avons travaillé sur des protocoles d’antibiothérapie pour nos deux spécialités et nous avons mis en place une procédure de « patients traceurs ». Ces missions rentrent également dans le cadre de la certification de l’établissement. De façon générale, plus nous travaillerons ensemble, plus notre travail sera de qualité.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?  

Je pense que les démarches administratives ont pris beaucoup de temps… Et la mixité des équipes est une difficulté supplémentaire à prendre en compte, d’autant que l’équipe des chirurgiens orthopédistes est en plein remaniement.

 

Quels sont pour vous les points d’amélioration aujourd’hui ?

La base de retours d’expériences (REX) contient de nombreux évènements indésirables qui sont difficilement exploitables, car peu décrits et peu analysés. Je pense qu’il faut renforcer la présence d’experts dans les organismes agréés à l’accréditation.