icone-retour-accueil  > En Établissements  >  « L’accréditation, c’est être épaulée par une équipe expérimentée »

« L’accréditation, c’est être épaulée par une équipe expérimentée »

27.03.2018

Le Dr Julie Castellano est hépato-gastro-entérologue et exerce dans une clinique près de Toulouse. Elle travaille au sein d’une équipe accréditée et nous livre ici son retour d’expérience.

 

Pourquoi avoir rejoint une équipe accréditée ?

Je travaillais auparavant au CHU de Toulouse et je souhaitais partir dans le privé. Venant du public, je voulais retrouver une structure rassurante et expérimentée : mon choix s’est porté sur l’équipe du Dr Cabarrot composée de 8 médecins avec des compétences spécifiques en oncologie, en périnéologie et en explorations fonctionnelles. Comme cette équipe était déjà accréditée, j’ai dû passer l’accréditation en individuel.

 

Quels sont les bénéfices liés à l’accréditation que vous avez identifiés dans votre pratique ?

Dans cette équipe accréditée, nous élaborons des protocoles médicaux, nous nous rencontrons lors de réunions mensuelles et au cours des réunions de concertation pluridisciplinaire en oncologie. Nous discutons de nombreux sujets d’actualité, notamment sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (Mici) et nous partageons les retours de congrès. Nous mettons également en place des RMM dès que nous sommes confrontés à des cas difficiles et compliqués, parfois en intégrant des praticiens d’autres spécialités : anesthésistes, chirurgiens digestifs... Travailler seule en libéral me semblerait compliqué : ici j’ai le sentiment d’être vraiment épaulée par une équipe.

 

Avez-vous rencontré des difficultés au cours de votre démarche d’accréditation en individuel et en équipe ?

Non, aucune. J’ai participé à des réunions pluridisciplinaires et à un congrès, j’ai dû également justifier mon DESC en oncologie, c’était très simple. En ce qui concerne l'accréditation en équipe, la partie administrative avec l’OA et la HAS est gérée par un des membres donc je n’ai aucun surcroît de travail, au contraire : nous gagnons du temps. Ce n’est que du positif !

 

Que pourriez-vous dire aux médecins qui hésitent à passer l’accréditation ?

Pour répondre à cette question, je parlerais de ce que j’ai vécu, c’est-à-dire d’être accrédité en individuel dans une équipe déjà accréditée. C’est une expérience formidable, qui permet de travailler dans le cadre de protocoles établis, partager des outils communs, échanger avec des pairs sur des cas complexes. On retrouve des schémas similaires à ceux de l’hôpital, c’est rassurant. Travailler au sein d’une équipe accréditée, c’est partager au quotidien avec une équipe expérimentée : c’est un bénéfice pour le praticien mais aussi pour le patient, on réduit la perte de chance.