icone-retour-accueil  > En Établissements  >  Pacte – Le dispositif, pas à pas

Pacte – Le dispositif, pas à pas

14.06.2018

Destiné à améliorer le travail en équipe au sein des établissements de santé, le Programme d'amélioration continue du travail en équipe (Pacte) a été officiellement lancé fin mai 2018 par la HAS. À l’occasion de la Paris Healthcare Week (21-23 mai 2018) la HAS a animé un atelier pour sensibiliser les professionnels à ce dispositif. Voici, pas à pas, les informations pratiques pour vous engager.

 

Pacte : qu’est-ce que c’est ?

Pacte est l’acronyme du « Programme d'amélioration continue du travail en équipe » proposé par la HAS. L’enjeu : passer d’une « équipe d’experts » à une « équipe experte », en faisant levier sur le collectif de travail. En effet, l’analyse des causes des évènements indésirables associés aux soins (EIAS) montre qu’il existe un lien entre leur survenue et le travail en équipe : défaut d’organisation, de vérification, de coordination, de dialogue... Pour y remédier, le Pacte comporte de nombreux outils opérationnels autour notamment de la communication, de la gestion des risques en équipe, de la dynamique d’équipe, du leadership. L’objectif est d’améliorer la qualité et la sécurité des soins délivrés au patient en agissant sur les facteurs humains et organisationnels.

 

Où en est-on aujourd’hui ?

La phase d'expérimentation (débutée en 2013) et la phase pilote (lancée en 2015) sont terminées et le rapport final de l’expérimentation a été publié en janvier dernier. « Pacte n’est pas obligatoire, il repose sur un engagement volontaire, ont précisé Laetitia May Michelangeli et Yasmine Sami, respectivement chef de service et chef de projet à la HAS, lors de l’atelier. C’est un projet à mener sur le long terme qui s’inscrit dans une démarche stratégique institutionnelle. Il demande du temps de préparation en amont pour obtenir l’aval de la direction de l’établissement et définir un objectif commun au sein d’une équipe, par exemple, améliorer la prise en charge de la personne âgée aux urgences.

L’objectif à terme, est « de renforcer la culture de sécurité et d’améliorer les compétences non techniques (la coordination ou la prise en charge du patient par exemple) et l’organisation des soins. »

 

Comment s’engager dans Pacte ?

Voici pas à pas comment se déroule l’engagement dans le Pacte.

  • S’informer sur le dispositif : l’équipe s’informe sur l’intérêt et les enjeux du Pacte et le présente auprès des professionnels et de la direction de leur établissement.
  • Obtenir le soutien de la direction : ce soutien est nécessaire pour démarrer le projet.
  • Décider de s’engager : l’équipe décide de s’engager pour deux ans autour d’un enjeu d’amélioration d’une problématique clinique qui fait consensus (exemples : délai de prise en charge d’une urgence obstétricale, administration des médicaments, accueil d’un polytraumatisé au bloc opératoire…). Une autoévaluation est réalisée pour vérifier que l’équipe est prête.
  • Désigner un binôme référent : ce binôme est interne à l’équipe et se compose au moins d’un cadre de santé et d’un médecin.
  • Désigner un facilitateur : celui-ci sera chargé d’accompagner le binôme référent et éventuellement d’animer certaines séquences du programme. Il peut faire partie de l’établissement ou appartenir à une autre structure (structure régionale d’appui ou groupe d’établissements par exemple).

 

Comment se déroule le Pacte ?

Le programme est structuré autour de 3 étapes clés.

Phase de diagnostic

D’une durée maximum de 8 mois, cette phase consiste à identifier les difficultés de fonctionnement en équipe pour réaliser le travail au quotidien. À la fin de cette phase, l’équipe doit décider collectivement d’un plan d’actions.

 

Phase de mise en œuvre

La 2e phase, d’une durée maximum de 1 an, permet de mettre en place des actions d’amélioration qui découlent du diagnostic. Elle implique d’agir sur trois acteurs : l’équipe, le patient et la gouvernance.

 

Phase de mesure et de suivi

D’une durée maximum de 6 mois, elle permet d’évaluer la maturité de l’équipe, les pratiques collaboratives (via un « patient traceur » ciblé sur l’évaluation des pratiques collaboratives et l’implication du patient) et les résultats (par un questionnaire de mesure de la satisfaction des professionnels engagés dans le Pacte et par des indicateurs qui évaluent notamment la satisfaction des patients).

À la fin de la 3e phase, l’équipe pourra communiquer et valoriser les résultats en interne comme en externe, notamment par la HAS.

 

Où trouver les ressources ?

En dehors des supports d’animation du CRM Santé (diffusion restreinte aux animateurs) disponibles sur une plateforme dédiée au Pacte, les supports du programme sont accessibles sur le site de la HAS. La plateforme Pacte permet l’engagement dans le projet, sa gestion et l’accès aux supports dès lors que les équipes souhaitent une reconnaissance externe par la HAS.


Article rédigé par Citizen press