English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression

Recommandation vaccinale sur l'extension des compétences des professionnels de santé en matière de vaccination contre la grippe saisonnière

Date de validation
juillet 2018

Suite à une saisine de la Direction générale de la santé, la Haute Autorité de santé (HAS) et sa Commission Technique des vaccinations (CTV) émettent des recommandations établissant l’intérêt et les conditions d’une extension des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des sages-femmes et des pharmaciens ainsi que les formations et/ou les pré-requis nécessaires à la pratique de ces vaccinations.

Cette recommandation porte uniquement sur la vaccination contre la grippe saisonnière. D’autres travaux à venir traiteront de l’ensemble des vaccinations de l’enfance, de l’adolescence et de l’âge adulte.

La HAS a pris en considération les principales données disponibles pour ces vaccins qui sont détaillées dans cette évaluation à savoir :

  • Les données de couverture vaccinale contre la grippe saisonnière qui restent insuffisantes en France au regard de objectifs fixés à 75% par l'Organisation Mondiale de la Santé et par la Commission Européenne;

  • L'absence d'impact sur la couverture vaccinale globale des incitations financières menées auprès des médecins généralistes;

  • La difficulté d'apprécier l'impact, y compris économique, des évolutions législatives et réglementaires ayant autorisé les infirmiers et sages-femmes à prescrire et pratiquer la vaccination contre la grippe saisonnière sans prescription préalable d’un médecin et les critères d'éligibilité des publics concernés qui diffèrent entre les deux professions;

  • Le bilan à un an des expérimentations mises en œuvre en région Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine en France autorisant les pharmaciens d'officine à vacciner certaines populations;

  • Les données de sécurité des vaccins contre la grippe y compris chez des populations particulières (primo-vaccinés, femmes enceintes, immunodéprimés, personnes sous traitement anticoagulant,…) et le risque rare de réactions anaphylactiques aux protéines de l'œuf chez l'adulte;

  • Le bilan des expériences étrangères portant sur l'impact de la couverture vaccinale de la vaccination contre la grippe saisonnière proposée en pharmacies d'officine.

A l’issue de l’évaluation menée et reconnaissant l'intérêt d'élargir l'offre et de simplifier l'accès à la vaccination, la HAS considère qu'une harmonisation des compétences entre professionnels de santé en matière vaccinale apparaît justifiée en France et qu'une mise en œuvre simplifiée, et coordonnée ainsi qu'un suivi renforcé contribueraient à délivrer des messages plus clairs à destination des usagers et à valoriser la complémentarité des professionnels de santé en matière de vaccination.

Ainsi, la HAS recommande :

  1. D'harmoniser les publics ciblés entre professionnels de santé et de définir les populations éligibles à la vaccination, indépendamment du vaccinateur, en se fondant sur les recommandations vaccinales anti-grippales ; Il est ainsi préconisé que la vaccination puisse être proposée et réalisée par les sages-femmes, infirmiers et, à ce stade, par les pharmaciens participant à l'expérimentation, sans prescription préalable d'un médecin, à tous les individus de plus de 18 ans dès lors qu'ils sont éligibles aux recommandations vaccinales.

  2. De renforcer les exigences associées en termes de formation, de traçabilité de la vaccination et de suivi de l'impact de l'extension des compétences par une formation et mise à jour régulière des connaissances en vaccinologie, un partage de l'information sur l'acte vaccinal entre l'ensemble des professionnels de santé à l’aide d’un outil unique de traçabilité informatisé et partagé et par la mise en œuvre en amont d'un suivi de l'impact de l'évaluation des pratiques des professionnels de santé en matière de vaccination (renseignement sur le vaccinateur dans le suivi de pharmacovigilance et les données de l'Assurance Maladie)

  3. De limiter les occasions manquées de vaccination en multipliant les lieux possibles de vaccination par un accès facilité à la vaccination dans les lieux où les usagers sont amenés à rencontrer des professionnels de santé (cabinets médicaux et vaccination dans les services hospitaliers et établissements médico-sociaux) ;

  4. D'accompagner ces mesures d'extension des compétences des professionnels par des campagnes d'information pour faire connaître la complémentarité de l'action des professionnels de santé et la multiplication des accès possibles à la vaccination ainsi que par la diffusion de documents d'information permettant de lever les freins et les facteurs de non-adhésion à la vaccination contre la grippe.

 

Outre la simplification du parcours vaccinal, la HAS rappelle que la mise en place de mesures permettant de lever les obstacles de non-adhésion à la vaccination contre la grippe, plus marqués en France depuis la pandémie grippale H1N1, apparaît aujourd'hui primordiale pour favoriser l'augmentation de la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière.

Documents

Mis en ligne le 08 août 2018