English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression
14 décembre 2018 | Communiqué de presse

La HAS lance un appel à candidatures pour la création d’un Conseil pour l’engagement des usagers

Convaincue de l’importance d’impliquer davantage patients et usagers, la HAS a fait du renforcement de l’engagement en santé des usagers une des priorités de son projet stratégique 2019-2024. A ce titre, elle créé un Conseil pour l’engagement des usagers dont la mission est d’éclairer ses travaux. En vue de le réunir en début d’année prochaine, elle lance un appel à candidatures ouvert jusqu’au 20 janvier prochain.

La création au sein de la HAS d’un Conseil pour l’engagement des usagers marque la volonté de l’institution de franchir une étape supplémentaire en matière de démocratie sanitaire. Après avoir systématiquement impliqué les usagers dans ses travaux, la HAS souhaite aujourd’hui développer les compétences en matière d’engagement en santé des usagers. Elle entend le faire pour ses équipes et ses activités internes, et également sur le terrain en identifiant et en diffusant au plus grand nombre des pratiques partenariales mises en œuvre par des usagers et des professionnels.

L’enjeu est de rassembler des personnes investies dans le champ de l’engagement en santé des usagers et de créer un espace d’échange entre usagers et professionnels ainsi qu’entre les équipes de la HAS et les experts recrutés pour former ce Conseil.

 

La HAS recherche des candidats pour son nouveau Conseil

Le Conseil pour l’engagement des usagers sera présidé par Christian Saout, membre du Collège, et comptera 14 autres membres à parité :

  • 7 personnes choisies pour exprimer la voix des patients : des personnes accueillies, du public et des citoyens, et ayant une expérience des systèmes de soins, sociaux ou médico-sociaux (représentants d’usagers, patients participant à des programmes de formation des professionnels, usagers animant des blogs santé, etc.),
  • 7 personnes choisies en raison de leur expertise professionnelle ou académique dans le domaine des systèmes de soins, sociaux ou médico-sociaux, notamment dans le domaine de l’engagement en santé ou de la participation citoyenne : professionnels de santé libéraux ou salariés, professionnels des services et établissements sociaux et médico-sociaux, sociologues, chercheurs en sciences de l’éducation, etc.

 La Haute Autorité de Santé ouvre jusqu’au 20 janvier prochain un appel à candidatures. Le Conseil dont les membres seront nommés pour un mandat de 5 ans, se réunira trois à quatre fois par an.

 

Un Conseil pour l’engagement des usagers

Concrètement, les 15 membres du Conseil auront pour missions :

  • d’accompagner et évaluer l’ensemble des actions de la HAS en faveur de l’engagement en santé ;
  • de participer aux réflexions éthiques dans le cadre de travaux d’évaluations ou de recommandations de la HAS ;
  • de concourir par ses travaux aux progrès de l’engagement en santé dans le système de santé français ;
  • d’initier la mise en place d’un observatoire de l’engagement en santé.

Par ailleurs, le nouveau Conseil pourra être amené à donner un avis sur les sujets que le collège juge utiles à la préparation de ses délibérations (demandes d’inscription au programme de travail et droit d’alerte formulés par les associations par exemple). Il pourra également l’alerter des difficultés constatées dans la mise en œuvre des actions de la HAS en faveur de l’engagement en santé.

Mis en ligne le 14 déc. 2018