English version

Développer la qualité dans le champ
sanitaire, social et médico-social

Recherche

Avancée
impression

Tests de certification des Logiciels d’Aide à la Prescription pour la médecine ambulatoire

Sections

 

Objectifs

À quoi servent ces tests ?

Les tests de certification sont utilisés par l’auditeur lors de l’audit. Ils permettent d’apprécier les fonctions du LAP dans différentes situations d’utilisation, au regard des exigences du référentiel.

Un Logiciel d’Aide à la Prescription (LAP) doit passer toutes les lignes de tests avec succès pour être certifié.

L’évolution de ces tests

La HAS publie ces tests de certification sur son site Internet dans une perspective de transparence et d’amélioration continue. L'écriture des scénarios tient compte de vos observations. Merci de nous communiquer vos réflexions sur ces tests à : information.medicale@has-sante.fr

Les différents types de tests

Le référentiel contient essentiellement deux types d’exigences : celles vérifiables par un test (la plupart des critères du référentiel), et celles qui relèvent d’un engagement du client de certification. Ces dernières ne peuvent pas être vérifiées par des tests. Néanmoins, au cours de l’audit, le non-respect d’un engagement peut être mis en évidence (par exemple apparition d’une publicité).

 

Le déroulement de l’audit

La durée de l’essai de type est fixée à 1 jour/homme.

L’auditeur habilité par l’organisme certificateur est assisté par un opérateur délégué par le client de certification. Il est de la responsabilité de l’opérateur de s’assurer les informations nécessaires à la bonne exécution des tests sont saisies dans les champs appropriés et selon une codification appropriée.

L’essai de type doit être complètement réalisé sur un seul ordinateur où l’intégralité des composants du LAP et de la BdM aura été installée.

Organisation des tests

 

Scénario 1

Scénario 2

Scénario 3

Scénario 4

Scénario 5

Critère vérifié

Séquence A

 

 

 

 

 

N° du critère

Test 1

 

 

 

 

 

 

Test 2

 

 

 

 

 

 

Test 3

 

 

 

 

 

 

Séquence B

 

 

 

 

 

 

Test 4

 

 

 

 

 

 

 

Au début de l’audit, un des scénarios est tiré au sort.

La première séquence décrit des caractéristiques auxquelles le LAP doit être conforme tout au long de l’audit (exemple : absence de publicité, identification des utilisateurs, signification des icones …)

A partir de la deuxième séquence, différentes situations cliniques seront utilisées (prescription chez la femme enceinte ou chez l’insuffisant rénal, dépassements de posologie …) pour vérifier que le LAP répond bien aux exigences du référentiel.

En cas d’échec à un test, l’audit recommence la séquence en cours, dans le scénario suivant (au scénario 1 si le scénario en cours était le 5). C’est le seul cas de figure où il est permis de changer de scénario de tests

Pour une séquence donnée, au maximum 3 scénarios pourront être utilisés. Au-delà, l’audit prend fin.

 

Précisions sur les tests

Les données décrites dans les tests, relatives aux patients ou aux médicaments, peuvent être modifiées ou complétées par l’auditeur par exemple :

  • si l’ergonomie du LAP l’exige ;
  • si certaines données sont manquantes (ex : médicament retiré du marché)
  • pour tester d’autres scénarios cliniques

Les tests peuvent comporter des médicaments hospitaliers. Lors de l'audit, l’auditeur est en droit d'élargir la recherche de médicaments à ce type de produits indépendamment du paramétrage de certification.

Lors des tests, toute ordonnance imprimée est réputée avoir été effectivement prescrite au patient dans la situation simulée.

 

Le rapport d’audit

Le rapport d’audit peut contenir :

  • Une ou des saisies d’écran effectuées à l’occasion d’un échec à un test
  • Les ordonnances produites à l’occasion des tests.

 

Le certificat d’audit

La délivrance du certificat suppose que le LAP a pu franchir sans aucun échec chacune des séquences de tests même si ces séquences ont été validées dans des scénarios différents. Le certificat octroyé comporte alors les numéros du (ou des) scénario(s) franchi(s) sans échec pour chaque séquence de tests.

Documents

Mis en ligne le 28 mars 2012