English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée
Critères choisis
Décocher pour supprimer

Recherche

393 résultats pour votre recherche en texte intégral.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

[1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >
1. Burn-out : au-delà des débats, faire le bon diagnostic et proposer une prise en charge personnalisée
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 22/5/2017

Sujet à débat et à controverse, le « syndrome d’épuisement professionnel » peut avoir des conséquences graves sur la vie des personnes et nécessite une prise en charge médicale. Syndrome complexe et aux manifestations diverses, il est mal connu, difficile à repérer, parfois diagnostiqué à tort ou confondu avec d’autres troubles psychiques. La HAS publie aujourd’hui des recommandations pour aider les médecins traitants et médecins du travail à diagnostiquer le burn-out, le prendre en charge de façon adaptée et accompagner le retour au travail.

2. La HAS salue la nomination du Pr Agnès Buzyn au gouvernement
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 18/5/2017

La nomination du Pr Agnès Buzyn au poste de ministre des solidarités et de la santé distingue un parcours scientifique et professionnel remarquable. Le collège et les équipes de la HAS félicitent leur ancienne présidente pour la mission qui est désormais la sienne.

3. Trisomie 21 : la HAS actualise ses recommandations concernant le dépistage prénatal de la trisomie 21
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 17/5/2017

En France, toutes les femmes enceintes, quel que soit leur âge, sont informées de la possibilité de recourir au dépistage de la trisomie 21 fœtale. Après avoir validé la performance des nouveaux tests génétiques de dépistage dits « tests ADN libre circulant de la trisomie 21 dans le sang maternel », la HAS définit aujourd’hui leur place et leurs conditions d’utilisation dans la procédure de dépistage. L’objectif est de donner aux femmes enceintes ou aux couples l’information la plus fiable possible sur le risque de trisomie 21 fœtale tout en limitant le recours aux examens invasifs nécessaires pour confirmer le diagnostic.

4. Expertise France et la Haute Autorité de Santé s’engagent au service de la coopération hospitalière internationale
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 16/5/2017

Paris, le 16 mai 2017 – Expertise France et la Haute Autorité de Santé ont conclu ce jour une convention de partenariat destinée notamment à développer l’offre française en matière de certification des établissements de santé.

5. La HAS crée une commission technique des vaccinations et nomme ses membres
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 20/4/2017

La Haute Autorité de Santé (HAS) adapte son organisation pour intégrer sa nouvelle mission d’expertise en matière de vaccination et crée une commission spécialisée qui exercera les missions auparavant dévolues au comité technique des vaccinations (CTV) au sein du Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Après avoir lancé un appel à candidatures en février dernier, elle publie la liste des membres qui composeront la commission technique des vaccinations. Celle-ci se réunira pour la première fois le 25 avril 2017.

6. Nomination des membres du Collège de la HAS
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 10/4/2017

Le président de la République a renouvelé le Pr Agnès Buzyn à la présidence de la Haute Autorité de Santé et a nommé les autres membres de son collège sur proposition de la ministre des affaires sociales et de la santé et des présidents de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique social et environnemental. Le collège de la HAS est désormais paritaire et outre sa présidente, Agnès Buzyn, il compte cinq nouveaux membres – Isabelle Adenot, Anne-Marie Armanteras-de Saxcé, Elisabeth Bouvet, Christian Saout, Christian Thuillez – et un membre dont le mandat est renouvelé, Cédric Grouchka.

7. Promotion des médicaments par les laboratoires : la HAS renforce les règles et va analyser son impact sur les professionnels
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 6/4/2017

Depuis 2004, l’activité des laboratoires pharmaceutiques visant à la promotion de médicaments auprès des professionnels de santé – dite « visite médicale » – doit être certifiée conformément à un référentiel de la Haute Autorité de Santé. Ce référentiel est aujourd’hui actualisé : ses règles sont étendues à toute forme d’action promotionnelle et à tous ses acteurs, et renforcées en termes de contenu des messages et d’organisation des visites. La HAS produira par ailleurs d’ici la fin de l’année, une analyse de l’impact des pratiques promotionnelles des laboratoires sur les prescriptions des professionnels de santé.

8. Traiter l’hypercholestérolémie seule n’est pas suffisant dans la prise en charge du risque cardiovasculaire
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 30/3/2017

En France, les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de plus de 150 000 décès par an. Si certains facteurs de risque ne sont pas modifiables comme le sexe, l’âge ou l’hérédité, d’autres le sont : le tabagisme, l’obésité, le diabète, l’alcool, la sédentarité, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Pour réduire efficacement le nombre d’accidents vasculaires ou de décès par maladie cardiovasculaire, ces facteurs de risque doivent être abordés conjointement et non individuellement. A cet effet, la HAS publie plusieurs fiches mémo destinées à guider les professionnels de santé dans l’évaluation et la prise en charge du risque cardiovasculaire.

9. VIH : pour éradiquer l’épidémie, le dépistage doit être renforcé
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 24/3/2017

En France, près de 150 000 personnes seraient atteintes par le VIH et 20% d’entre elles ignoreraient leur séropositivité. L’objectif du dépistage est d’identifier ces personnes infectées afin de leur proposer un traitement le plus précocement possible et de réduire le risque de transmission. Pour atteindre l’objectif d’éradication de l’épidémie, la HAS revoit aujourd’hui sa stratégie de dépistage. Elle recommande de concentrer les efforts sur les populations les plus exposées au risque d’infection et de continuer à inciter chaque personne à se faire dépister au moins une fois dans sa vie.

10. VIH : la PrEP, un outil pour réduire la transmission du virus mais qui ne remplace pas le préservatif
Presse : Communiqués, Dossiers, Conférences  - Mis en ligne le 24/3/2017
[1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >
impression