English version

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Recherche

Avancée

Recherche

5 résultats pour votre recherche "avc" et "Saisir vos mots cl%C3%A9s" dans le titre et le résumé.

Trier par : Pertinence - Titre - Date

Masquer les résumés

1. Angioplastie immédiate ou dissociée de l’acte de coronarographie diagnostique dans la maladie coronaire stable
Etudes et Rapports  - Mis en ligne le 17/6/2016

Les recommandations de cette fiche pertinence concernent les patients ayant une maladie coronarienne stable adressés pour une coronarographie.
Les objectifs de cette fiche : préciser les situations pour lesquelles la pratique d’une angioplastie coronaire peut être réalisée soit au cours de l’acte de coronarographie diagnostique, soit de façon différée et servir de base à un protocole local élaboré dans les services de cardiologie interventionnelle .

2. Comment réduire les risques associés à la création d’un pneumopéritoine en chirurgie digestive ?
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 27/5/2016

478 évènements indésirables associés aux soins (EIAS) portant sur la création d’un pneumopéritoine ont été analysés dans la base de retour d’expérience du dispositif d’accréditation (base REX) par des chirurgiens de l’organisme agréé de chirurgie viscérale et digestive. L’analyse de ces EIAS ainsi qu’une analyse de la littérature a permis à la Fédération de chirurgie viscérale et digestive (FCVD) de proposer, en partenariat avec la HAS, une solution pour la sécurité des patients.

3. Améliorer le suivi des patients en radiologie interventionnelle et actes radioguidés
Outil d'amélioration des pratiques professionnelles  - Mis en ligne le 11/7/2014

Réduire le risque d’effets déterministes » met l’accent sur l’évaluation du suivi des patients, notamment concernant les effets déterministes. Les préconisations insistent sur la nécessité d’un suivi systématique centré sur :
- L’information du patient avant la sortie sur la nécessité d’un suivi,
- L’information à fournir au médecin traitant en précisant les signes d’appel à surveiller,
- Une consultation de suivi systématique à 3 mois et en cas de signe,
- L’envoi en dermatologie pour une prise en charge spécifique en cas de signe,
- La prise en compte de la douleur importante pouvant justifier l’intervention d’un centre anti douleur

4. Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique en cas de geste endoscopique chez le coronarien
Recommandation de bonne pratique  - Mis en ligne le 22/4/2013

Évaluer, chez le patient coronarien devant subir une endoscopie :

  • le risque hémorragique lié à un acte invasif : peut-on proposer une classification des actes selon le niveau de risque ?
  • le risque lié à l’interruption du traitement AAP : peut-on en établir une classification en fonction de l’indication initiale de l’AAP ?
  • le rapport bénéfice/risque d’une intervention chez un patient traité par AAP ;
  • le délai à respecter après la pose d’un stent actif avant de pouvoir arrêter le double AAP ? Existe-t-il des différences en fonction du type de stent actif ?
  • les facteurs de sur-risque thrombotique à prendre.
5. Radioprotection du patient et analyse des pratiques DPC et certification des établissements de santé
Guide Méthodologique  - Mis en ligne le 12/3/2013

La médecine fait appel à diverses sources de rayonnements ionisants, produits soit par des générateurs électriques soit par des radionucléides. Si leur intérêt et leur utilité ont été établis sur le plan médical, ces techniques contribuent cependant de façon significative à l’exposition de la population aux rayonnements ionisants.

L’état des connaissances sur les dangers et les risques liés aux rayonnements ionisants a conduit la communauté internationale à établir des objectifs sanitaires de la radioprotection visant à éviter l’apparition des effets dits tissulaires ou déterministes mais aussi à réduire les probabilités de cancers radio-induits.

Au niveau européen, la directive Euratom 97/43 du 30 juin 1997 relative à la protection sanitaire des personnes contre les dangers des rayonnements ionisants définit les règles de radioprotection lors d'expositions à des fins médicales. Cette directive a été transposée en droit français dans le code de la santé publique (articles L. 1333-1 et suivants ainsi que R. 1333-55 à R. 1333-74). Les principes de justification et d’optimisation des actes doivent être appliqués et des outils sont développés pour aider les professionnels de santé.

Dans ce contexte, le travail réalisé en collaboration avec l’ASN, répond à une mission de la HAS de 2007 : Conformément aux dispositions de l’article R. 1333-73 du Code de la Santé Publique, transposant l’article 6-4 de la directive européenne précitée, la Haute Autorité de santé est chargée de définir, en liaison avec les professionnels, les modalités de mise en œuvre de l’évaluation des pratiques cliniques exposant les personnes à des rayonnements ionisants à des fins médicales.

Schéma radioprotection Petit format Afficher en grand format

impression